VOLUME 9, NUMÉRO 2, 10 MARS 2016

Slider accueil 1-750xOrchestreV2
Slider accueil 1-750xRue
Slider accueil 1-750xchant

Le Symposium des arts UV Mutuelle se tient cette fin de semaine

La 21e édition du Symposium des arts UV Mutuelle de Drummondville réunira plus de 80 artistes aux Promenades Drummondville, du 11 au 13 mars. Parmi ceux-ci, certains proviennent de la MRC de Drummond. Il s’agit de Pierre Blanchette, Lise Desrosiers, Catherine Fagnan, Jennifer Hélie, Julie Lambert, Carl Laplante, Normand Lebel (Nicole), Evelyn Losier, Marylène Ménard, Sylvain Nadeau, Sylvie Savoie, Lucille Béland, Francine Laplante, Isabelle Ferron-Marchand et Caroline Piché. Il est à noter que l’artiste invité cette année est Clarence Bourgoin du Nouveau-Brunswick et que le volet spécial « La magie de l’art naïf à travers le monde » fera connaître cette forme d’art très prisée dans certains pays comme Haïti ou la Roumanie.

Une activité de financement Porto-Chocolat au profit de la Coop Axart

Les membres de la Coopérative de solidarité artistique de la MRC de Drummond (Axart) proposent leur activité de financement printanière Porto-Chocolat, sous la présidence d’honneur de M. Jacques Desbiens, d’UV Mutuelle. Cette soirée a lieu ce jeudi 10 mars, de 17 h à 20 h. On y dégustera porto et chocolat, bien sûr, mais on assistera aussi à une performance publique de la peintre Marthe Boisjoly, qui produira une œuvre remise par tirage à l’un des bienfaiteurs d’Axart présents à cette soirée-bénéfice. L’animation musicale sera assurée par Sylvain Marcotte. Les billets, au coût de 50 $, sont disponibles chez Axart auprès de Catherine Bergeron au 819 477-0248 ou à cbergeron@axart.ca.

La MRC de Drummond fait l’acquisition de trois nouvelles œuvres

Conformément à sa politique d’acquisition d’œuvres d’art, la MRC de Drummond a procédé récemment à l’acquisition de trois nouveaux tableaux. Il s’agit de deux toiles peintes à l’huile par Normand Lebel, intitulées Des pas dans la neige et Le Barrage, ainsi que de l’œuvre Un penchant pour la rivière Saint-François de l’aquarelliste Roch Blanchette. Les artistes résidant sur le territoire de la MRC de Drummond ou qui en sont originaires peuvent proposer une ou plusieurs de leurs créations dans le cadre de la politique d’acquisition d’œuvres d’art de la MRC. Il est possible d’en savoir davantage à ce sujet en visitant le www.mrcdrummond.qc.ca, section Arts et culture. Pour l’année en cours, la MRC recevra les propositions d’acquisition jusqu’au 31 août.

Le barrage, huile sur toile, 2011
Des pas dans la neige, huile sur toile, 2008
Un penchant pour la rivière Saint-François, aquarelle, 2015

La troisième édition de l’Encan d’œuvres d’art UV Mutuelle est en préparation

Pour une troisième année consécutive, la Société Alzheimer du Centre-du-Québec met sur pied une soirée de collecte de fonds : l’Encan d’œuvres d’art UV Mutuelle. L’objectif de cette activité majeure de financement est d’amasser 20 000 $ de profits nets. La soirée se tiendra le mercredi 30 mars, à compter de 17 h, à l’hôtel Le Dauphin de Drummondville. Sous la présidence d’honneur d’Alexandre Cusson, maire de Drummondville, la soirée comprendra une portion dégustation vins et fromages qui sera suivie de l’encan lui-même. Trente-cinq œuvres, sélectionnées par Normand Blanchette, directeur de la Galerie d’art Desjardins, seront exposées par des artistes québécois de renom. Parmi eux, on retrouve Roch Blanchette, Jean Lauzon, Normand Lebel, Luc Leclerc, Denis Nadeau, Sylvie Savoie et Sean Rudman. Pour plus d’informations, composez le 819 474-3666.

Normand Blanchette, directeur de la Galerie d’art Desjardins, Brian Illick, encanteur, Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président d’honneur, Luc Pellerin, d’UV Mutuelle (présentateur et commanditaire majeur), Camil Saint-Onge, président du conseil d’administration de la Société Alzheimer Centre-du-Québec, Geneviève Milot, de l’hôtel Le Dauphin (commanditaire), Nagui Habashi, directeur général de la Société Alzheimer Centre-du-Québec, Marco Courtemanche, président désigné 2016-2017 du Club Rotary, Johany Hébert-Cimon, animatrice du 103,3 Rouge FM (porte-parole), et Dave Morin, de Buropro (commanditaire).

Un appel est lancé aux musiciens et aux groupes intéressés à se produire au centre-ville cet été

La Corporation d’animation Heriot et la Ville de Drummondville invitent les musiciens solistes et les groupes musicaux de tous genres souhaitant se produire au centre-ville cet été (place Saint-Frédéric et Espace Frederick-George-Heriot)  à soumettre leur candidature. Les dossiers peuvent être transmis par courriel à artsetculture@drummondville.ca ou déposés en personne au 545, rue des Écoles, d’ici le 18 mars. Ils doivent porter la mention Vivre en musique au centre-ville – 2016 et indiquer le lieu de représentation choisi. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service des arts, de la culture et de l’immigration à artsetculture@drummondville.ca ou au 819 850-1327.

Steve Veilleux lancera son nouvel album le 22 mars prochain

L’auteur-compositeur-interprète et chanteur du groupe Kaïn, Steve Veilleux, lancera, pour une deuxième fois, un album solo. Intitulé T’en souviens-tu encore, Godin ?, cet album réunit 12 textes du poète et politicien Gérald Godin. Deux extraits sont d’ailleurs déjà disponibles sur iTunes. Un lancement est prévu à Drummondville le 22 mars, au Bar et tapas Le Baboune.

Solo, le nouvel album de Michel Cusson, est maintenant disponible

Le compositeur et guitariste Michel Cusson a lancé récemment un nouvel album intitulé Solo. Neuf pièces composent cet album qui met en lumière le talent et la virtuosité de l’artiste à la guitare. Pour en savoir davantage et commander l’album, il suffit de visiter le www.michelcusson.com.

William Fontaine-Jalbert en route vers la finale régionale de Cégeps en spectacle

Le 13 février dernier, le talent artistique des jeunes du Cégep de Drummondville a été mis en relief lors de la finale locale de Cégeps en spectacle. Dix numéros, dont neuf étaient en compétition, ont été présentés au public. Deux étudiants et leur groupe ont remporté les grands honneurs. Il s’agit de William Fontaine-Albert (1er prix et prix Coup de cœur) ainsi qu’Allyson Pétrin (2e prix et prix Les Trois Accords). William Fontaine-Albert représentera le Cégep de Drummondville lors de la finale régionale qui se tiendra le 19 mars à Saint-Hyacinthe.

Un nouveau livre du photographe Jean Lauzon est en préparation

Le photographe et auteur Jean Lauzon est dans le dernier droit afin de finaliser la rédaction et l’impression de son nouveau livre Sortie 2015. Pour l’auteur, il s’agit en quelque sorte du troisième d’une trilogie photographique sur Drummondville. Presque 40 ans après la sortie de Transcanadienne Sortie 109 (1978) et Drummondvillois (1987), le photographe nous présentera cette fois des images à contrecourant des images officielles qu’il a prises lors de ses « pérégrinations photographiques » dans les quartiers drummondvillois. Le livre sera édité par Préfi.

Pauline Cloutier publie un livre sur l’affaire du juge Delisle

La Drummondvilloise Pauline Cloutier vient de publier, aux Éditions au Carré, un livre intitulé On l’appelait Monsieur le juge. Cet ouvrage a pour sujet l’affaire Delisle, de la mort de Mme Rainville, considérée comme un suicide, jusqu’à la condamnation de M. Delisle, son époux, ex-juge de la Cour d’appel, pour le meurtre prémédité de celle-ci. On y trouve aussi toutes les démarches subséquentes au verdict ainsi que les réactions du public et de l’auteure face à cette cause. Cette nouvelle parution est disponible dans toutes les librairies.

L’histoire économique de Drummondville rappelée dans une publication

L’entreprise Cournoyer communication marketing vient tout juste de publier L’histoire économique de Drummondville 1815-2015. Dans ce livre, on rappelle l’histoire économique de la ville depuis sa fondation, en agrémentant le récit de nombreuses photos anciennes et illustrations. On y présente également 74 entreprises et organismes qui contribuent à l’économie locale en 2016. L’ouvrage est disponible chez Buropro Citation.

Evelyn Losier et La Muse proposent l’activité Soirée peinture et party entre amis

L’artiste multidisciplinaire Evelyn Losier et le Resto La Muse invitent toute la population à des soirées pour peindre et s’amuser entre amis. Un mercredi par mois, Mme Losier accueille les groupes d’un maximum de 20 personnes pour une soirée de création dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Dans le cadre de cette activité et moyennant de frais de 45 $ par personne, le matériel nécessaire est fourni par l’artiste ainsi qu’une consommation. Les prochains rendez-vous sont les mercredis 30 mars et 20 avril. Pour information et inscription : 819 388-0516.

Nouveau cheminement Virtuose classique proposé aux étudiants en musique du Cégep

Le Cégep de Drummondville a profité du plus récent Grand concert Canimex de l’Orchestre symphonique de Drummondville pour annoncer publiquement l’introduction du nouveau cheminement Virtuose classique pour son programme de musique préuniversitaire. Dès cet automne, des étudiants amorceront donc leurs études supérieures en bénéficiant d’une formation spécialisée axée sur le développement d’un haut niveau de jeu à l’instrument. Ceux-ci devront posséder, dès le départ, les qualités d’un musicien expérimenté. La nouvelle grille de cours du cheminement Virtuose classique est d’ores et déjà disponible sur le site web du Cégep de Drummondville.

Une murale pour égayer La Ribambelle réalisée par une enseignante du Cégep

Grâce au talent d’artiste de l’enseignante Kim Blackburn, les enfants qui fréquentent La Ribambelle, le service de garde situé à l’intérieur du Cégep de Drummondville affilié au CPE Plumeau-Soleil, ont maintenant accès à une magnifique murale pour égayer leur quotidien. Les Hérissons, nom donné au groupe d’enfants pris en charge au cégep, ont été au cœur de la création de cette œuvre colorée. Enseignante en éducation physique, Kim Blackburn est aussi passionnée par les arts et la peinture, en plus d’être détentrice d’un baccalauréat en arts plastiques.

Peinture en direct à Jean-Raimbault avec l’artiste Samuel Boutin

Samuel Boutin, jeune artiste professionnel, en a impressionné plus d’un lors d’une démonstration de peinture en direct le 15 janvier dernier à l’école secondaire Jean-Raimbault. Récipiendaire du Prix du public lors d’une des plus grandes expositions de dessin au Québec tenue à la bibliothèque municipale Côme-Saint-Germain à l’automne 2015, Samuel Boutin est aussi boursier du Programme de soutien à la pratique artistique des jeunes de la Ville de Drummondville. L’œuvre réalisée à l’école Jean-Rimbault restera affichée bien en vue sur un mur de cet établissement.

Un appel est lancé aux bibliothèques municipales de la région du Centre-du-Québec

Le Réseau BIBLIO CQLM souhaite récompenser les comités de bibliothèques pour les efforts consentis dans le développement de leur bibliothèque municipale, avec l’attribution des Prix distinction. Ceux-ci visent à souligner le travail effectué et à encourager la mise en place de projets, d’idées ou de réalisations favorisant le rayonnement des bibliothèques. Les Prix distinction comprennent deux catégories : gestion et réalisation. Les premiers sont attribués aux comités ayant cumulé le plus de points concernant la gestion de leur bibliothèque, selon la grille établie par le Réseau BIBLIO, et les seconds sont décernés aux comités ayant soumis leur candidature et ayant récolté le meilleur pointage en fonction des critères d’évaluation établis. Un grand prix de 500 $ et quatre prix de 100 $ seront remis sous forme de chèques-cadeaux d’une librairie locale. Pour plus de détails, on peut s’adresser à Joanie Buisson à joaniebuisson@reseaubilbiocqlm.qc.ca.

Des nouvelles de nos artistes

Des diplômés du Cégep de Drummondville participent au concours de chant télévisé La Voix. Il s’agit de Marie-Pier Guilbault et de Patricia Bernier, de l’équipe de Marc Dupré, ainsi que de Léa Sanacore, de l’équipe d’Éric Lapointe. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Le 7 février dernier, le jeune violoniste drummondvillois Félix Magner a remporté le 1er prix dans la catégorie 5e et 6e années du primaire au concours Scène ouverte du Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Ce concours est organisé dans le cadre de la journée portes ouvertes du conservatoire.

La poète bonconseilloise Diane Descôteaux a remporté le 1er prix dans la catégorie classique lors du concours de poésie Nanterre PoéVie en France. De plus, elle a obtenu une mention honorable lors du 19e concours international de haïku du Mainichi Shimbun au Japon. C’est la quatrième fois que Mme Descôteaux remporte un prix ou une mention dans le cadre de ce concours. Bon an, mal an, les organisateurs de l’événement reçoivent près de 25 000 haïkus en provenance de 45 pays.

Le sculpteur Claude Houle (Clodoul) présente ses œuvres au centre culturel et sportif Regina Assumpta de Montréal, dans le cadre de l’exposition De matières et de mots en cours jusqu’au 15 mai prochain.

Le 11 février dernier se déroulait à Montréal le vernissage du concours Les clubs s’exposent chez Lozeau. Une petite délégation du Club Photo Drummond était sur place. Les photos provenant des membres du club local ont fait bonne figure puisque celui-ci a terminé en septième position sur 40 clubs.

Le 20 février dernier, l’ensemble vocal Les Gospangels a participé à l’émission En direct de l’univers, animée par France Beaudoin, sur les ondes d’ICI Radio-Canada. L’émission propose de découvrir une personnalité québécoise à travers son univers musical. L’invité de la semaine était Benoît McGinnis.

Le comédien Benoit McGinnis entouré des chanteurs des Gospangels.

Le photographe Normand Rajotte, originaire de Drummondville, expose ses œuvres jusqu’au 24 avril à la Fondation Alfred Ehrhardt de Berlin, dans le cadre de l’exposition en duo Empreintes/Tierspuren, dont il partage l’affiche avec Alfred Ehrhardt.

Histoire et patrimoine de nos municipalités

Nous vous présentons dans ce numéro un texte portant sur la municipalité de Saint-Bonaventure. Celui-ci ainsi que les photos anciennes qui l’accompagnent proviennent de la Société d’histoire de Drummond.

 

Érection canonique : 28 février 1856

Érection civile : 9 juin 1856

Origine du nom : La paroisse est mise sous le patronage de saint Bonaventure, l’ancien évêque et docteur de l’église Bonaventure de Bagnorea en Italie (1221-1274). Ce choix de vocable ne réfère donc pas à une personne particulière à honorer dans la région.

Population (2016) : 1032 personnes

Les pionniers

Le territoire de Saint-Bonaventure est arpenté en 1792, mais il est colonisé plus tardivement. Le premier pionnier est Antoine Lupien qui s’est installé dans le 5e Rang, le 27 octobre 1842, alors que le territoire appartient à la Municipalité de Saint-Guillaume. Plusieurs pionniers ont choisi de défricher le 5e Rang, dont Jos Joyal, Léon Côté, Xavier Houle, François Nault, Michel Michaud, Norbert Déchenaux, Jos Lupien, Harris Héroux, Amable Trempe, Alexandre Letendre et plusieurs autres. Parmi ces nouveaux arrivants, certains ont quitté pour les États-Unis. En dépit de ces départs, le nombre de colons a augmenté rapidement puisqu’en 1861, on dénombre 726 Canadiens français sur le territoire.

 

Parmi les pionniers fondateurs de Saint-Bonaventure, Antoine Lupien s’est grandement démarqué. En effet, il a été maire de Saint-Guillaume avant d’occuper cette fonction à Saint-Bonaventure de 1867 à 1872 et de 1874 à janvier 1877. En tant que maire, Antoine Lupien a obtenu des gains substantiels pour les nouveaux colons, notamment un montant de plus de 200 $ servant à acheter des grains et des semences qui sont ensuite distribués aux colons.

 

 

      

La vie religieuse

La construction de la première église de bois a débuté en 1861, sur le lot 10 du 4e Rang d’Upton. À cette époque, on dénombre 726 paroissiens à Saint-Bonaventure. Le premier presbytère est bâti par les paroissiens, alors que la construction du presbytère actuel est entreprise en 1885 pour la somme de 2800 $. Une nouvelle église sur pilotis est érigée en 1912 par l’architecte Louis Caron. Malheureusement, ce temple religieux est ravagé par le passage de la tornade du 24 juillet 1975. L’église actuelle est donc récente et elle date de 1977. Sa construction est confiée à la firme Construction Drummond et elle est l’œuvre de l’architecte André Camirand, l’arrière-petit-fils d’un pionnier de la municipalité.

 

 

 

L’éducation

En 1861, il y a deux écoles regroupant 58 élèves, alors qu’on dénombre neuf écoles de rang en 1911. La municipalité de Saint-Bonaventure abrite une école indépendante dès 1929. Cette école est sous la direction de Georgette Lemaire et elle se situe au deuxième étage de la maison de son père, Georges Lemaire. En dépit du succès de cette école durant six ans, l’institutrice a choisi d’entrer chez les Sœurs de la Présentation de Marie et d’y poursuivre sa carrière.

 

Le terrain pour la construction de l’école centrale est offert par la fabrique en 1958 et la direction de cette école est assurée par les Sœurs de l’Assomption de 1960 à 1969. L’école centrale a aussi subi les effets dévastateurs de la tornade de 1975, principalement du côté droit du bâtiment.

 

Les moyens de transport

Au milieu du 19e siècle, les pionniers de Saint-Bonaventure peuvent emprunter la route qui relie Saint-François-du-Lac à Drummondville. Les résidents de Saint-Bonaventure tirent également des avantages du train circulant à Saint-Guillaume puisqu’ils exportent du foin vers les États-Unis via la voie ferrée.

 

 

 

L’économie

Au début de la colonisation, le blé est abondamment cultivé et récolté. Cette ressource est ensuite vendue à des résidents de Yamachiche et des États-Unis. En 1866, on dénombre un seul marchand ainsi qu’un seul moulin à scier le bois et à moudre le grain. Ce moulin, propriété d’Olivier Salois, se trouve du côté sud-ouest de la Rivière-aux-Vaches. Ensuite, ce moulin est déménagé au côté nord-est de la rivière avant qu’il ne brûle en 1915. On a reconstruit le moulin avec la partie principale de l’ancienne église désaffectée. Après plusieurs changements de propriétaires et l’incendie de 1942, l’industrie ferme ses portes. Le dernier propriétaire, Wilfrid Desmarais, a vendu sa maison et le moulin à Meunerie Labonté, maintenant connue sous le nom de Labonté-Belhumeur.

 

Dorilla Desmarais, propriétaire du moulin à scie du 2e Rang, et le notaire Gladu de Saint-François-du-Lac ont exploité les forêts de la municipalité de Saint-Bonaventure dans les 5e et 6e rangs. Le transport des billots vers l’entreprise de Dorilla Desmarais ou du notaire Gladu à Saint-François-du-Lac s’effectue grâce à la drave sur la Rivière-aux-Vaches. On peut trouver un moulin à carde, un magasin et des maisons près du moulin à scie du 2e Rang. Quelques années plus tard, ces maisons et ce moulin sont déménagés au village, qui abrite également le moulin à scie de M. Cyr. L’économie primitive est donc marquée par l’industrie de sciage du bois.

 

La fin du 19e siècle et le début du 20e voient l’arrivée d’une ère de prospérité économique pour la municipalité de Saint-Bonaventure. Toutefois, l’économie est freinée par les dépenses faramineuses liées à la construction de la nouvelle église et au déplacement du cimetière. La crise économique est également venue amplifier ces nouvelles difficultés financières. En outre, un certain M. Tourini a soutiré des sommes importantes d’argent à des résidents de la municipalité en prétendant que la tourbière serait riche en gaz naturel. Il a même fait construire un bâtiment où est inscrit Peat Gas Co. qui devait servir à l’exploitation du puits.

 

Cependant, une fois l’argent amassé, M. Tourini a pris la fuite. Les résidents de Saint-Bonaventure ont dû se rabattre sur d’autres sources de revenus. Le développement de l’industrie laitière a permis l’implantation de fabriques de fromage dans chacun des rangs de la municipalité à une certaine époque. Au village, Ernest Lemaire possède une beurrerie et une fromagerie. Cette entreprise est vendue à Ernest Frappier vers 1921. La production a beaucoup augmenté et Ernest Frappier a dû ériger deux nouvelles bâtisses pour soutenir la production de lait en poudre en 1946. L’entreprise emploie alors 28 personnes et le travail s’effectue de jour comme de nuit pour transformer les 280 000 livres de lait qui arrivent quotidiennement.

 

L’agriculture a toujours occupé une part considérable de l’économie de la municipalité. En fait, 50 % du territoire est consacré aux fins agricoles. Même si l’industrie laitière est dominante, on retrouve aussi des fermes bovines et avicoles. La famille Lemaire s’est beaucoup consacrée à la culture de fraises et de concombres destinés à la compagnie d’aliments Habitant. Ernest Lemaire a même pris possession du centre local de Catelli Habitant, où il recevait la production de concombres des municipalités avoisinantes.

 

Depuis 1940, l’exploitation de la tourbière par la compagnie Fafard et Frères est venue donner un nouveau souffle à l’économie puisqu’elle représente la principale activité économique après l’industrie laitière. Cette compagnie embauche de nombreux employés et exporte ses produits aux États-Unis, en Europe et au Japon.

 

 

 

Le village

Dès 1888, le village est doté d’un premier bureau de poste qui est opéré par Olivier Salois. Plusieurs médecins ont aussi offert leurs services au village, notamment Charles Tessier, E. Saint-Germain, Théorêt Bélisle, Maurice Bourgeois et Eusèbe Turmel. Le magasin général d’Armand Turcotte a ravitaillé les colons dès 1866. Par la suite, il y a eu le magasin général de Gaumont en face de l’emplacement actuel de l’école. Un autre magasin général est créé en 1896 au 1075, rue Principale par Alma Letendre, mais il a changé plusieurs fois de propriétaires avant de ne plus être utilisé à des fins commerciales. Le bâtiment sert maintenant de résidence. Enfin, l’année 1908 voit l’arrivée du magasin général d’Élie Dionne.

 

En 1905, Dorilla Desmarais a créé la première boulangerie, où son fils Ernest a travaillé. Plusieurs autres hommes de métier se trouvent à Saint-Bonaventure, que ce soit les deux forgerons, un agronome, un tailleur, un cordonnier, un voiturier, un sellier, un embaumeur, les barbiers, un photographe, les électriciens, les assureurs, les menuisiers, les apiculteurs et les bouchers.

 

   

 

La vie municipale

La municipalité de Saint-Bonaventure est touchée par trois tornades au cours de son histoire. Les deux premières (en 1922 et en 1945) ont laissé beaucoup moins de traces que la dernière. En effet, le 24 juillet 1975, les résidents de Saint-Bonaventure sont durement mis à l’épreuve par la tornade qui a fauché quatre vies et fait plusieurs blessés. Les pertes matérielles sont aussi considérables sur plusieurs maisons et sur l’église du village dont les dommages sont évalués à 3 500 000 $. Le temple religieux a dû être reconstruit.

 

Parmi les personnalités les plus connues de Saint-Bonaventure, on retrouve France Labonté, une comédienne qui s’est produite au théâtre à Drummondville en plus d’avoir occupé un poste au sein de l’équipe du Cirque du Soleil.

 

Enfin, Saint-Bonaventure renferme un bel attrait naturel, soit le tunnel de verdure, souvent appelé le tunnel végétal, dans le rang du Bassin. Ce passage est constitué d’érables âgés d’environ 90 ans, sur un parcours d’un demi-kilomètre. Se trouve également sur son territoire une partie de la Forêt Drummond.

 

Pour en savoir davantage sur cette municipalité, visitez le www.saint-bonaventure.ca.

admin-ajaxAdendart
Maison des arts Desjardins Drummondville

10 mars

Catherine Major

« La maison du monde »

Chanson, à 20 h

11, 12

mars

P-A Méthot

« Plus gros que nature »

Humour, à 20 h

17 mars

Dominic et Martin

« Fou »

Humour, à 20 h

18 mars

Steve Hill

« Solo recordings »

Musique, à 20 h

19 mars

Théâtre du Rideau Vert

« Le prince des jouisseurs »

Théâtre, à 20 h

20 mars

Benoît Archambault

« Les Pourquoi 2 : le retour du grand roux »

Jeune public, à 15 h

20 mars

Les Grands Explorateurs

« Douce France, par canaux et rivières »

Ciné-conférence, à 19 h

22 mars

Théâtre à l’envers

« Woânda »

Sorties scolaires, à 9 h 30

15 fév.

Jean-François Mercier

« Subtil, sensible et touchant  »

Humour, à 20 h

25 mars

Les Cowboys Fringants

« Octobre »

Chanson, à 20 h

31 mars

Orchestre symphonique

de Drummondville

« Violoncelle romantique »

Musique, à 19 h 30

1er avril

Soirée d’improvisation (DRI)

« Les bûcherons rencontrent… Jean-François Nadeau »

Improvisation, à 20 h

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5412

www.artsdrummondville.com

Maison de la culture de L’Avenir

12 mars

Étienne Drapeau

« T’es toute ma vie »

Chanson, à 20 h

26 mars

Angel Forrest

« Live Love »

Chanson, à 20 h

Jusqu’au

31 mars

Caroline Dion

Peinture

575, rue Principale

L’Avenir

819 469-1614

www.maisondelaculturedelavenir.com

Complexe arts et découvertes

12 mars

Artistes variés

« Soirée Filles »

Chanson, à 19 h 30

19 mars

Artistes variés

« Soirée country rétro pop »

Chanson, à 19 h 30

26 mars

Manon Grenier

« Journée lavande »

Chanson, à 19 h 30

1003, rue Principale

Wickham

www.complexeartsetdecouvertes.com

Le Duquartier

16 mars

Yannick de Martino

« Comédie du quartier »

Humour, à 20 h

26 mars

Never hit again

« Concert hommage punk rock »

Musique, à 22 h

30 mars

Pierre-Bruno Rivard

« Comédie du quartier »

Humour, à 20 h

330, rue Lindsay

Drummondville

www.facebook.com/LeDuquartier

Les Cinémas RGFM

16 mars

Les Aventuriers voyageurs

« Maroc »

Film de voyage, à 19 h

755, rue Hains

Drummondville

www.cinemasrgfm.com

Pub Heriot

17 mars

Ferguson$, Twist Cap

Musique, à 20 h

19 mars

Pin Up, Twist Cap, Kiss of a Shovel

« Show rock métal 2 »

Musique, à 20 h

26 mars

Skieur fluo, Vas-y Line, Code 40-11

Musique, à 20 h

335, rue Heriot

Drummondville

819 471-2576

https://fr-ca.facebook.com/pubheriot/

Bibliothèque Côme-Saint-Germain

18 mars

Heure du conte en pyjama (3 à 6 ans)

Animation, à 18 h 30

Réservation requise

22, 23, 24

mars

Heure du conte (3 à 6 ans)

Animation, à 9 h 30

Réservation requise

3 avril

Bout’chou litou (20 mois à 3 ans)

Animation, à 10 h 30

Réservation requise

Jusqu’au

3 avril

Élèves de l’école La Rue’L

Projets scolaires en arts visuels

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

École secondaire Marie-Rivier

18 mars

Secondaire en spectacle

« Finale locale »

Arts de la scène, à 19 h 30

Bibliothèque de Saint-Cyrille-de-Wendover

19 mars

Brigitte Beaudoin

« Les trois petits cochons »

Animation (enfants), à 10 h

4360, rue Principale

Saint-Cyrille-de-Wendover

819 397-4226, poste 29

Salle Georges-Dor

24 mars

The doors resurection

Musique, à 20 h

960, rue Saint-Georges

Drummondville

819 478-4671

www.cegepdrummond.ca

Galerie mp tresart

Toute

l’année

Claude Péloquin

Peinture

Jusqu’au

31 mars

Exposition collective

« La légèreté du mouvement »

Peinture, technique mixte

220, rue de l’Hôtel-de-Ville (route 116)

Durham-Sud

819 858-2177

www.galeriemptresart.com

Pub le Saint-Georges

Jusqu’au
31 mars

Stefan Lonergan

Peinture

250, rue Heriot

Drummondville

819 475-3500

À la Bonne Vôtre

Jusqu’au

31 mars

Evelyn Losier

Technique mixte

207, rue Heriot

Drummondville

819 474-0008

www.alabonnevotre.ca

Société d’histoire de Drummond

Jusqu’au

31 mars

Gail

« Les archives en peinture »

Peinture

545, rue des Écoles

Drummondville

819 474-2318

www.histoiredrummond.com

AXART

Jusqu’au

3 avril

Mathieu Paquette

« Portraits, du chaos à la perfection »

Dessin pointilliste

Jusqu’au

3 avril

Exposition collective

Médiums variés

219, rue Heriot

Drummondville

819 477-0278

www.axart.ca

Resto La Muse

Jusqu’au

4 avril

Evelyn Losier

« La transformation du patrimoine »

Technique mixte

 

158, rue Heriot

Drummondville

819 471-4664

www.restolamuse.com

Bibliothèque de Saint-Eugène

6 avril

Rosette Laberge

« L’ABC de la rédaction »

Animation, à 19 h

 

9 avril

Brigitte Beaudoin

« Piqûre-lecture et histoires »

Animation (enfants), à 10 h

 

1065, rang de l’Église

Saint-Eugène

819 396-2332

Galerie d’art Desjardins

Jusqu’au

10 avril

Artistes canadiens

« Prix Kingston 2015 »

Peinture, dessin

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5519, poste 225

www.artsdrummondville.com

Resto L’Odika

Jusqu’au

12 avril

Gail

« Nouvelle ère »

Peinture

426, rue Lindsay

819 850-8221

Salon des nouveautés – Bibliothèque Côme-Saint-Germain

Jusqu’au

5 juin

Guilde des artistes de Drummondville

« Renouveau »

Médiums variés

 

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

www.artistesdrummondville.com

Publié par la MRC de Drummond
436, rue Lindsay, Drummondville (Québec)  J2B 1G6
819 477-2230, poste 111      culturel@mrcdrummond.qc.ca

Transmettre une information ou un commentaire

Consulter les bulletins archivés

Responsable du contenu : Jocelyn Proulx et Jean Dufresne
Mise en page : OZON création marketing

La reproduction du contenu de ce bulletin est autorisée
avec mention de la source.

Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond
Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond