VOLUME 9, NUMÉRO 5, 28 JUIN 2016

Slider accueil 1-750xOrchestreV2
Slider accueil 1-750xRue
Slider accueil 1-750xchant

Un quart de siècle pour l’Orchestre symphonique de Drummondville

Pour souligner le 25e anniversaire de l’Orchestre symphonique de Drummondville (OSD), six rendez-vous sont au programme. « La saison 2016-2017 des grands concerts Canimex, qui marque le 25e anniversaire de l’Orchestre symphonique de Drummondville, est une occasion parfaite de s’arrêter et de regarder avec admiration le chemin parcouru, mais aussi de donner le ton pour les nombreuses saisons encore à venir. Nous rendrons hommage aux bâtisseurs de l’orchestre en incluant quelques œuvres pour orchestre à cordes, petits clins d’œil aux tout débuts de notre ensemble. Comme à notre habitude, nous présenterons une grande variété de musique, allant de la symphonie classique aux œuvres de compositeurs contemporains. Nous célèbrerons également le grand talent des musiciens québécois en vous présentant des solistes de haut niveau qui font notre fierté ici et ailleurs », a mentionné Julien Proulx, directeur artistique et chef de l’OSD. Les abonnements sont maintenant disponibles par téléphone au 819 477-5412, ou au comptoir de la billetterie de la Maison des arts Desjardins Drummondville. Pour plus de détails sur la saison 25e anniversaire de l’OSD, consultez www.osdrummondville.com.

Kent Nagano, directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal, Claire Lahaie, adjointe à la programmation et à la direction générale de la Maison des arts Desjardins Drummondville, ainsi que Huguette et Roger Dubois, de Canimex.

Un instrument unique au monde exposé dans le hall de la Maison des arts Desjardins Drummondville

C’est à l’initiative de Kent Nagano, directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal, que l’entreprise drummondvilloise Canimex a fait l’acquisition et a importé directement d’Europe une magnifique octobasse, le plus grand et le plus grave des instruments de la famille des cordes. L’octobasse a été assemblée le mardi 24 mai dernier dans le hall d’entrée de la Maison des arts Desjardins Drummondville, en présence de M. Nagano, venu l’admirer de plus près, de même que de Bogidar et Emmanuelle Vermand, de la maison Vermand Luthiers basée en France, qui ont trouvé, acheminé et assemblé l’instrument fabriqué en France par Jean-Jacques Pagès. Le public est invité à admirer gratuitement l’octobasse jusqu’à la mi-juillet ainsi qu’une exposition de lutherie (en montre les 30 juin et 5 juillet) aux heures habituelles d’ouverture de la billetterie de la Maison des arts.

Un nouvel album pour le groupe 02 Blues Band

Le 4 juin dernier se déroulait le lancement du nouvel album du groupe drummondvillois 02 Blues Band. Intitulé Emotion Blues, le CD est disponible chez Disques et rubans international et l’OBCD du disque. Pour en savoir davantage sur ce groupe, composé de Julie Lauzon (voix), Michel Martel (guitare), Pierre Lauzon (voix, piano, orgue), Pierre-Luc Duguay (harmonica), Marcel Robitaille (basse) et Serge Bé Martel (batterie), il suffit de suivre sa page Facebook.

Sylvain Marcotte lance son 10e album intitulé Piano Works – Resolution

Le pianiste et compositeur Sylvain Marcotte a lancé récemment son nouvel album Piano Works II – Résolution. Promis depuis un moment, ce 10e album est le fruit d’un travail personnel de longue haleine. La recherche sonore au piano représente l’inspiration première de ce disque. Au-delà de la performance, l’ambiance créée avec les sons du piano et la mélodie des pièces musicales constituent l’essence de ce projet. Le disque est composé de musiques originales écrites par Sylvain Marcotte et d’improvisations agissant à titre d’interludes entre les compositions. Le concept se veut  » live en studio  » et une captation vidéo a été faite tout au long de l’enregistrement. Ces vidéos sont en ligne sur la chaine YouTube de l’artiste. L’album est disponible en format numérique sur les diverses plateformes web telles que iTunes, CD Baby et les boutiques Amazon. Il sera aussi possible de se procurer ce disque en format  » physique  » par l’entremise du site web de l’artiste au www.sylvainmarcotte.com.

.

Deux jeunes musiciens drummondvillois participent à la finale nationale du Concours de musique du Canada

Jusqu’au 3 juillet se déroule la finale nationale du Concours de musique du Canada Canimex à la Maison des arts Desjardins Drummondville. Deux jeunes musiciens drummondvillois participaient au Tremplin 2016. Il s’agit de Marie-Claire Vaillancourt (19 juin) et de Wilhelm Magner (23 juin). Le concert gala de cette 58e finale nationale se tiendra le 5 juillet, à 19 h, à la Maison des arts. Pour en savoir davantage, visitez le www.cmcnational.com.

Rosette Laberge nous propose le troisième et dernier tome de la saga Souvenirs d’autrefois

L’auteure Rosette Laberge vient tout juste de publier aux Éditeurs réunis le troisième et dernier tome de la saga Souvenirs d’autrefois. Intitulé 1920, l’action se déroule après la guerre et met en scène la famille Pelletier : « La guerre a pris fin il y a deux ans, mais cela ne signifie pas pour autant une trêve au sein de la famille Pelletier… ». Le roman est disponible dans toutes les librairies.

Les Productions Alfred à la recherche de talents âgés entre 7 et 77 ans pour Chante-la ta chanson !

Présenté par la Corporation d’animation Heriot dans le cadre de la programmation estivale de la place Saint-Frédéric, Chante-la ta chanson ! offre la possibilité de se produire sur la scène extérieure de la place Saint-Frédéric le 20 août prochain, de 13 h à 15 h, afin d’y interpréter, devant public, la chanson de son choix. Même si tous les styles musicaux sont les bienvenus, les Productions Alfred priorisent un répertoire en français. Lors des auditions, qui se dérouleront les 19 et 21 juillet au 460, rue Saint-Alfred, les participants devront interpréter la chanson choisie pour l’événement. Pour s’inscrire, il suffit de communiquer avec l’équipe de production au 819 474-2061. La date limite est le 30 juin.

Appel de candidatures pour la quatrième édition des prix Reconnaissance des arts et de la culture

C’est dans une optique de valorisation et d’encouragement de l’émulation artistique que les prix Reconnaissance des arts et la culture de la Ville de Drummondville sont décernés. Visant à reconnaître le travail des artistes, des organismes et des intervenants culturels de Drummondville, ce programme, qui revient tous les deux ans, respecte les objectifs identifiés dans la politique culturelle de Drummondville. Les différents prix sont Créativité artistique (toutes disciplines confondues) ; Émergence (nouveauté) ; Travailleur culturel ; Rayonnement culturel et Coup de cœur du public (nouveauté). Aussi, le prix Hommage Rita-Letendre (sans appel de candidatures) sera attribué. Chacun des lauréats recevra une œuvre-trophée spécialement conçue par les artistes drummondvillois Marylène Ménard et Robert Biron. Les récipiendaires des prix Créativité artistique, Émergence et Rayonnement culturel toucheront, en plus, une bourse en argent de 5000 $. À l’exception des prix Coup de coeur du public et Hommage Rita-Letendre, les dossiers de candidature destinés aux autres catégories doivent être transmis avant le vendredi 12 août, à 16 h 30. Le formulaire pour les prix Reconnaissance des arts et de la culture est disponible au www.drummondville.ca. Les lauréats seront connus à l’occasion de la soirée de remise qui aura lieu le 29 novembre 2016.

Lancement de l’appel de candidatures pour le GalArt 2016 et le Prix du CALQ – Créateur ou créatrice de l’année au Centre-du-Québec

Culture Centre-du-Québec lance un appel de candidatures pour différents prix qui seront remis lors du GalArt 2016. Le GalArt est l’événement reconnaissance du milieu culturel centricois. Il met en valeur les bons coups des organismes culturels du Centre-du-Québec ainsi que les talents des artistes de la région, tant chez les professionnels que chez les artistes de la relève. Plusieurs prix sont décernés au cours de la soirée, dont le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) en région, d’une valeur de 5000 $. La date limite de dépôt des candidatures est le 26 août. Pour en savoir davantage, visitez le www.culturecdq.ca/organisation/galart.

Appel lancé aux poètes par Les Éditions mp tresart en vue de la publication d’un recueil

Les Éditions mp tresart de Durham-Sud lancent un appel aux poètes en vue de la publication d’un recueil qui comptera environ 120 pages. Celui-ci présentera des poèmes et des œuvres picturales d’artistes sélectionnés. Chaque artiste devra s’inspirer d’un poème qui lui sera attribué pour créer une œuvre visuelle. L’ouvrage sera publié au printemps 2018. Le processus de sélection débutera dès septembre prochain. Pour participer, il suffit de faire parvenir son dossier par courriel, d’ici le 31 août 2016, en incluant deux poèmes, un portrait en format JPG (haute résolution), une courte biographie ainsi que ses coordonnées. Pour en savoir davantage, visitez le www.editionsmptresart.com.

Appel de candidatures pour le prix Charles-Biddle

Le prix Charles-Biddle souligne l’apport exceptionnel d’une personne ayant immigré au Québec et dont l’engagement personnel ou professionnel contribue au développement culturel et artistique du Québec sur la scène locale, nationale ou internationale. Il récompense les efforts, l’apport et l’engagement d’un individu qui, par ses réalisations, est un modèle de réussite non seulement dans son domaine mais aussi pour l’ensemble de la société québécoise. Le prix est décerné en novembre par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), en partenariat avec Culture pour tous, dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles. Son récipiendaire reçoit une bourse de 2000 $ ainsi qu’une sculpture de bronze et de granit, œuvre de l’artiste québécoise Danielle Thibeault, originaire de Trois-Rivières. Le dossier de candidature, imprimé ou numérisé, doit être déposé auprès de Culture pour tous avant minuit le 7 septembre 2016, le cachet de la poste ou l’heure d’envoi du courriel en faisant foi. Pour plus de détails, cliquez ici.

Charles Biddle. Photo : Caroline Hayeur © Festival international de jazz de Montréal
Tous les finalistes du concours, en compagnie de l’auteure Caroline Barré.

Dévoilement des gagnants du 11e concours de création littéraire À la rencontre d’un auteur

La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) a dévoilé, lors d’un gala tenu récemment à l’école secondaire Monique-Proulx de Warwick, les lauréats de son concours de création littéraire À la rencontre d’un auteur. Destiné aux élèves des écoles secondaires centricoises, ce concours souhaite inciter les jeunes à lire des auteurs québécois, les encourager dans leur démarche de création et alimenter leur fierté d’écrire en français. Pour cette 11e édition, 840 élèves ont rivalisé d’imagination en poursuivant l’histoire proposée par l’auteure drummondvilloise Caroline Barré. La lauréate de 1re secondaire est Kateri Pariseau, de l’école secondaire Le Boisé de Victoriaville. La jeune élève a également raflé le prix Coup de cœur du jury, assorti d’une bourse de 100 $, en plus de la bourse de 200 $ et du trophée remis aux lauréats de chaque niveau de secondaire. Gabrielle Thibault (2e secondaire), Juliette Beaudoin (3e secondaire), Olivier Hamel (4e secondaire) et Andréa Champagne (5e secondaire), quatre élèves de l’école Jeanne-Mance de Drummondville, ont été déclarés gagnants de leur niveau respectif. Quant au prix Coup de cœur de l’auteure, également assorti d’une bourse de 100 $, il a été décerné à Ophélie Rodrigue, une élève de 5esecondaire de l’école Jean-Raimbault de Drummondville.

Le prix Lionel-Groulx 2016 attribué au romancier drummondvillois Michel Langlois

La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) a profité de la cérémonie des Mérites en histoire, le 18 mai dernier au Centre Richard-Lebeau de Saint-Léonard-d’Aston, pour dévoiler le récipiendaire du prix Lionel-Groulx 2016. C’est le Drummondvillois Michel Langlois qui a été honoré pour sa riche contribution historique à laquelle il se consacre depuis plus de 60 ans. Le prix Lionel-Groulx est assorti d’une bourse de 500 $, d’une sculpture et d’un certificat honorifique qui ont été remis à M. Langlois par le président de la SSJBCQ, François Beaudreau.

Le président de la SSJBCQ, François Beaudreau, le récipiendaire du prix Lionel-Groulx 2016, Michel Langlois, et la directrice générale de la SSJBCQ, Gisèle Denoncourt.

La bibliothèque Michel-David de Sainte-Brigitte-des-Saults se démarque

La bibliothèque de Sainte-Brigitte-des-Saults obtient un prix régional en aménagement de bibliothèque et devient finaliste au niveau national pour le prix d’excellence Gérard-Desrosiers. Grâce à son projet d’aménagement, la bibliothèque a augmenté considérablement sa superficie tout en améliorant grandement son accessibilité physique. Elle est ainsi passée de 82 à 125 mètres carrés. La bibliothèque municipale comprend maintenant un espace d’animation culturelle ainsi que des espaces dédiés (jeunes, coin café, coin lecture de magazines, etc.). Créé en l’honneur du docteur Gérard Desrosiers, instigateur en 1961 de la première structure nommée Bibliothèque régionale de la Mauricie, ce prix d’excellence, décerné par le Réseau BIBLIO du Québec, vise à honorer une municipalité pour les efforts remarquables consentis à l’amélioration de l’aménagement de sa bibliothèque publique. Le nom du lauréat national sera dévoilé au cours d’une cérémonie protocolaire le 29 septembre prochain, lors du Congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) qui aura lieu à Québec.

Shooters proclamé meilleur film lors de la 20e projection annuelle des finissants du programme Arts, lettres et communication du Cégep de Drummondville

Le 11 mai dernier, les étudiants et les étudiantes du programme Arts, lettres et communication, profil multidisciplinaire, du Cégep de Drummondville dévoilaient au grand public les courts-métrages réalisés dans le cadre du cours Projet de film. C’est dans une salle du cinéma RGFM de Drummondville que les finissants ont présenté en compétition officielle quatre courts-métrages, soit La voie, Le rêve d’Annabelle, Impasse et Shooters. Parents, amis et enseignants s’étaient réunis pour voir le fruit de tant d’efforts d’étudiants et d’étudiantes fébriles de présenter leurs œuvres. Le prix du meilleur film a été remis à l’équipe du court-métrage Shooters, qui s’est aussi vu attribuer le Prix du public. Ce film sort donc grand gagnant de la 20e projection publique annuelle, un honneur pour Félix Lefebvre, Camille Gervais, Hugo Bolduc, Marie-Pier Beauregard et Mélina Verrier, à qui l’on doit la création de ce film. Les personnes intéressées à voir les quatre films en nomination peuvent le faire à l’adresse suivante : http://bit.ly/1XQRAJY.

L’équipe gagnante

Département d’arts visuels du Cégep : le travail de Jean-Philippe Guilbault-Chevalier récompensé

Le Département d’arts visuels du Cégep de Drummondville a récemment profité du vernissage de l’exposition des finissants Triangle au carré pour remettre des prix d’excellence, dont le prix BuroPro Citation à Jean-Philippe Guilbault-Chevalier. Ce prix vient récompenser la qualité de son projet ainsi que son excellence et sa réussite personnelles tout au long de sa formation en arts. Assorti d’une bourse de 100 $, le prix a été attribué à l’étudiant pour son œuvre intitulée Décision sensorielle, une proposition rafraîchissante et sans faille. L’adéquation entre l’idée et la matérialité de cette œuvre multimédia a notamment impressionné les membres du jury, soit les enseignants du Département. Par ailleurs, deux œuvres d’Audrey-Anne Saint-Germain-Coderre orneront désormais les murs du Cégep de Drummondville. En effet, la Drummondvilloise a vu sa photographie Échappatoire à la dépression être sélectionnée pour le Programme d’acquisition d’œuvres d’art étudiantes, chapeauté par la Direction des affaires étudiantes et communautaires. Quant au prix DeSerres 2016, récompensant l’attitude professionnelle exemplaire d’un finissant, il a été décerné à Jinny Lévesque-Courchesne.

Un nouvel outil culturel pour ne rien manquer cet été à Drummondville

Pour ne rien manquer de tous les attraits culturels et artistiques de Drummondville, la nouvelle brochure Offre culturelle 2016 est maintenant disponible. Ce document de 16 pages rassemble toutes les informations nécessaires pour planifier vos sorties ou vos activités culturelles familiales. Vous y trouverez, entre autres, la programmation de la place Saint-Frédéric, les services des guides estivaux du Domaine Trent, de la basilique mineure Saint-Frédéric et de l’église St.George, les disponibilités du guide urbain de même que des précisions à propos du Parcours Souvenance, des pianos publics et de l’événement littéraire Les Bouquinistes. Vous pouvez vous procurer la brochure à l’hôtel de ville, au Service des arts, de la culture et de l’immigration de la Ville, à la bibliothèque municipale, au bureau de Tourisme Drummond et à la Maison des arts Desjardins Drummondville. La version électronique est disponible au www.drummondville.ca.

Le guitariste Michel Cusson sur scène avec des élèves de Jean-Raimbault

Le 17 mai dernier, lors du spectacle de fin d’année de la concentration musique de l’école secondaire Jean-Raimbault à la Maison des arts Desjardins, une immense surprise attendait les spectateurs.  En effet, le guitariste mondialement connu Michel Cusson, originaire de Drummondville, avait accepté l’invitation de présenter un numéro spécial. Il est venu accompagner un groupe de jeunes musiciens, sous la direction de la professeure Mélanie Bergeron. Pour l’occasion, la jeune interprète de 5e secondaire Chloé Lyonnais a chanté la pièce Depuis le premier jour composée par Michel Cusson sur les paroles de Luc Plamondon.

De nombreux événements culturels pour passer un bel été dans la MRC de Drummond !

Depuis le 9 juin, le Village québécois d’antan propose des nouveautés et différents événements sur son site enchanteur bordant la rivière Saint-François. www.villagequebecois.com

La place Saint-Frédéric sera le rendez-vous des amateurs de chansons et de musiques tout l’été au centre-ville de Drummondville. Voir la programmation.

Le vendredi 1er juillet, de 11 h à 21 h, le parc Frigon sera métamorphosé afin d’accueillir les célébrations de la Fête du Canada de Drummondville.

Les 1er et 2 juillet, le hip hop sera à l’honneur au Complexe arts et découvertes de Wickham pour le BBQ hip hop. Voir la programmation.

La 35e édition du Mondial des cultures se déroulera au parc Woodyatt, du 7 au 17 juillet. Groupes et artistes internationaux sauront ravir petits et grands : www.mondialdescultures.com

Du 7 juillet au 25 août, les villages du Centre-du-Québec vibreront au son des artistes faisant partie de la programmation des Jeudis en chansons de la SSJB. Cinq spectacles sont prévus dans la MRC de Drummond. Voir la programmation.

Les Jardins lumières de L’Avenir proposent une série de spectacles intimistes de grande qualité tous les samedis, du 16 juillet au 3 septembre, sur une scène extérieure aménagée dans une pente naturelle bordant la rivière Saint-François. Les arts visuels ont également une belle place au jardin. www.jardins-lumieres.com

Du 20 au 24 juillet, la 10e édition de Drummondville en fête mettra le country, le rétro et le folklore à l’honneur sur les terrains de l’école secondaire Jean-Raimbault à Drummondville. www.surlaroutedesfestivals.ca

Le Festival Rockaganza se tiendra les 22, 23 et 24 juillet dans le stationnement de la salle Gaston-Mandeville et fera une belle place aux groupes musicaux émergents du Québec et d’ailleurs. www.rockaganza.com

La nouvelle production de Caval’Art, La légende de l’homme Djaran, transportera le public dans le monde fantastique des hommes-chevaux, du 10 au 14 août à Saint-Germain-de-Grantham. www.cavalart.ca

La 20e édition du Week-end country-rétro-pop du Camping La Détente verra défiler sur la grande scène des artistes de haut calibre, du 17 au 21 août à Drummondville. www.campingladetente.ca/festival.htm

De gros noms et des artistes à découvrir seront de passage dans le stationnement du Centre Marcel-Dionne pour le Festival de la poutine qui se tiendra du 25 au 27 août. www.festivaldelapoutine.com

Activités d’animation à venir dans les bibliothèques de la MRC de Drummond

La MRC de Drummond offre un programme d’animation culturelle dans les bibliothèques municipales. Il est financé à parts égales par la MRC et par le ministère de la Culture et des Communications. Voici un aperçu des activités à venir :

Bibliothèque de

Saint-Bonaventure

Le coffret de féérie (enfants)

Marie-Josée Labbé et Christine-Sylvie Grondin

4 juillet, à 13 h 30

819 396-1676

 

Bibliothèque de

Saint-Edmond-de-Grantham

Zarbi-Fête : percussions du monde (enfants)

France Lamothe et Danielle Lettre

6 juillet, à 10 h

 

Atelier amérindien (enfants)

Ensemble folklorique Mackinaw

20 juillet, à 10 h

819 395-4036

Bibliothèque de

Sainte-Brigitte-des-Saults

Zarbi-Fête : percussions du monde (tous)

France Lamothe et Danielle Lettre

9 juillet, à 14 h

819 336-4305

Bibliothèque de

Drummondville

Découvertes des fines herbes et des fleurs comestibles (enfants)

Suzanne Caya

13 juillet, à 10 h

 

Fou des abeilles ! (enfants)

Davy Gallant

10 août, à 13 h 30

819 474-8882

Des nouvelles de nos artistes

Le Chœur Bella Voce accompagnera l’Orchestre de la Francophonie dans le cadre d’un concert qui regroupera quelque 200 choristes sur la scène de la Maison symphonique de la Place des arts, le 7 août prochain.

L’artiste Julie Lambert voit ses œuvres se déplacer au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges dans le cadre de l’exposition Germaine Guévremont et le Survernant, à l’affiche jusqu’au 11 septembre. Elle présente six panneaux en acrylique sur bois gravé intitulés Le Survenant, espoir et menace.

Le conteur cyrillois Jean-Luc Boutin fera partie de la Grande virée des Semeurs de contes 2016, qui parcourra l’Est du Québec en septembre prochain pour y présenter une dizaine de spectacles.

Les Gospangels ont décroché la première position au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec tenu en mai dernier. C’est dans la catégorie Ensembles vocaux séniors que la chorale drummondvilloise a remporté cet honneur, accompagné d’une mention d’or.

Histoire et patrimoine de nos municipalités

Nous vous présentons dans ce numéro un texte portant sur la municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham. Celui-ci ainsi que certaines des photos anciennes qui l’accompagnent proviennent de la Société d’histoire de Drummond.

 

Érection canonique : 22 mars 1917

Érection civile : 26 octobre 1917

Origine du nom : C’est en l’honneur de l’abbé Edmond Buisson, qui s’est illustré en tant que professeur au séminaire de Nicolet et comme curé de la paroisse de Saint-Bonaventure, que la paroisse est placée sous le patronage de saint Edmond.

Population : 715 personnes

L’ouverture du canton de Grantham s’est réalisée au début du 19e siècle, mais il a fallu attendre plus d’une centaine d’années avant d’assister à la naissance de Saint-Edmond-de-Grantham. Le premier recensement de 1919 démontre qu’il y a 80 familles et 464 âmes sur le territoire de la nouvelle paroisse. Déjà à cette époque, une quarantaine de maisons sont fermées puisque les propriétaires ont quitté les lieux rêvant d’une vie meilleure aux États-Unis ou dans des villes canadiennes.

 

La famille de Joseph Gélinas s’est illustrée comme pionnière de la région en s’installant sur le « futur » territoire de Saint-Edmond-de-Grantham dès 1896. Joseph Gélinas s’est impliqué pour sa paroisse en offrant les terrains nécessaires à l’érection de l’église et de la grotte de Notre-Dame-de-Lourdes. La première messe est également célébrée dans la maison de ce pionnier en plus d’avoir servi de résidence au curé Aristide Brûlé. Parmi les autres pionniers, on retrouve Onésime Parent, Hormidas Lambert et Achille Joyal.

  img201-300x222_ 

      

La vie religieuse

La fondation de la paroisse n’a pas été de tout repos. En fait, les opinions divergent entre ceux qui espèrent l’érection d’une nouvelle paroisse et ceux qui souhaitent demeurer dans leur paroisse respective. Certains paroissiens refusent de défrayer les coûts reliés à la construction d’une nouvelle église. Il semblerait que le don du terrain pour l’emplacement de la nouvelle église par Joseph Gélinas ait apaisé bon nombre de tensions en plus d’avoir rallié la plupart des paroissiens.

 

Les services de l’entrepreneur J.-Albert Nadeau de Drummondville sont retenus pour la construction de l’église et du presbytère. La surveillance du chantier est assurée par les architectes Audet et Charbonneau. Toutefois, Louis Caron a remplacé les architectes Audet et Charbonneau pour terminer la supervision des travaux. L’église et le presbytère sont achevés en 1918.

 

À proximité de l’église se trouve un lieu de culte prisé par les paroissiens de Saint-Edmond-de-Grantham, c’est-à-dire la grotte de Notre-Dame-de-Lourdes. À l’origine, on doit installer une statue de saint Joseph en bordure de la rivière David. Toutefois, l’abbé Salois a également demandé une portion de terre étroite se trouvant sur l’autre rive pour ériger une grotte dédiée à Notre-Dame-de-Lourdes. La requête du curé Salois est acceptée et les paroissiens ont rapidement mis la main à la pâte afin de défricher le terrain convoité pour le site de la grotte. C’est le 1er mai 1925 que les paroissiens ont pu admirer la première « grotte » fabriquée de bois et de tôle, servant au culte de Notre-Dame-de-Lourdes. Malheureusement, la charpente de bois n’a pas duré et une structure plus solide s’imposait. L’abbé Lavigne a alors demandé aux paroissiens d’apporter le plus de pierres possible pour la construction de la deuxième grotte qui est terminée le 13 septembre 1927. Plusieurs pèlerins vont se recueillir dans ces lieux chaque année vers la mi-août.

 

   

L’éducation

Il y a eu au moins cinq écoles de rang ouvertes en 1918. La plupart des écoles de rang sont fermées et vendues à la fin des années 1960 en raison de la fusion avec l’école centrale de Saint-Germain-de-Grantham en 1968.

 

Les moyens de transport

Au moment de la fondation de Saint-Edmond-de-Grantham, le réseau routier s’avère rudimentaire. En 1918, il est résolu d’acheter les terrains nécessaires à la construction de « l’ancienne route du village » et de la route de l’église, alors qu’en 1919, les citoyens ont vu le rang Saint-Louis s’élargir. Le piètre état des routes a conduit quelques citoyens à actionner la Municipalité dans les années 1920-1930 pour des problèmes rencontrés sur le réseau routier. Il y a bon nombre d’années, l’agglomération de Boulogne est desservie par voie ferrée. On peut encore observer cette ligne de chemin de fer qui est déjà considérée comme « abandonnée » sur la carte topographique de 1918.

   

 L’économie

La vocation agricole de Saint-Edmond a grandement marqué son économie. L’agriculture est pratiquée sur 50 % du territoire, alors que le bois en occupe 30 %. La production laitière a aussi joué un rôle important avec la fabrication de beurre et de fromage. En 1918, on trouve le fromager Joseph Morin installé sur le lot 812p du 8e rang, qui a procuré quelques emplois dans la région avant de fermer ses portes à la fin des années 1920. De nos jours, les fermes de Saint-Edmond ont suivi le courant généralisé de la spécialisation. On peut retrouver des fermes porcines, de production laitière, de grandes cultures et de production avicole.

   

Le carrefour Boulogne

Le carrefour Boulogne se trouve à l’intersection de la ligne de chemin de fer et du 9e rang. Cette agglomération est à proximité de la frontière avec Saint-Germain-de-Grantham. Il y a deux écoles à proximité et un bureau de poste.

   

La vie municipale

La Municipalité a eu son propre service de police dans les années 1950. Samuel Gélinas est le premier policier embauché afin de veiller au maintien de l’ordre dans les assemblées publiques et dans le stationnement du village. Le bureau municipal est situé dans l’ancien presbytère de décembre 1991 à 2006. En plus de l’achat du presbytère, la Municipalité a acquis les dépendances et les terrains, ce qui a permis aux Loisirs d’en poursuivre l’utilisation. Un espace est aussi disponible pour le garage municipal. Les locaux non utilisés sont mis à la disposition de divers organismes communautaires. En 2006, la Municipalité a déménagé ses bureaux dans les locaux de l’ancienne caisse populaire. Toutefois, elle a choisi de conserver l’ancien presbytère et sa vocation communautaire. Puis, quelques années plus tard, les bureaux municipaux retournent dans le presbytère. Un service de bibliothèque et une salle d’ordinateurs sont mis à la disposition des résidents de Saint-Edmond.

 

Pour en savoir davantage sur cette municipalité, visitez le www.st-edmond-de-grantham.qc.ca.

 

Légende des photos anciennes de la Société d’histoire dans l’ordre de leur apparition :

1- SHD IC-2.3e78 : Église du village de Saint-Edmond dans ses premiers temps d’existence

2- SHD IC-2.5b124 : Première maison du village de Saint-Edmond ayant appartenu à M. Joseph Gélinas

3- SHD IC-2.5b126 : Photo de la maison de M. Joseph Gélinas, un des fondateurs de la paroisse de Saint-Edmond

4- SHD IC-2.4e29 : Magasin général appartement à M.Alexandre Gélinas de Saint-Edmond

Votre bulletin Culture à Cœur fera relâche pour le mois de juillet et sera de retour au mois d’août. Nous vous invitons à profiter de la période estivale pour participer aux différentes activités culturelles qui sont offertes dans la MRC de Drummond. Bon été !

admin-ajaxAdendart
L’Établi, brasserie urbaine

30 juin

Marc Fecteau

Chanson

154, rue Lindsay

Drummondville

819 850-3030

www.letablibrasserie.com

Maison de la culture de L’Avenir

Jusqu’au

30 juin

Hélène Courchesne

Peinture

624, rue Principale

L’Avenir

819 469-1614

www.maisondelaculturedelavenir.com

Pub Le Saint-Georges

Jusqu’au

30 juin

Renée Sylvain

Peinture

250, rue Heriot

Drummondville

819 475-3500

Galerie mp tresart

Jusqu’au

30 juin

Ghyslaine Louis-Joseph

« Vie »

Peinture

Jusqu’au

30 juin

Exposition collective

« La danse de la matière »

Peinture, technique mixte

 

Jusqu’au

30 juin

Exposition collective

« Et si les mots parlaient… »

Peinture, technique mixte

 

Jusqu’au

31 juillet

Clara Céna

« Infiniment vulnérable »

Photographie

 

1er juillet

au

30 septembre

Exposition collective

« Les voix de l’expression »

Peinture, technique mixte

 

220, rue de l’Hôtel-de-Ville (route 116)

Durham-Sud

819 858-2177

www.galeriemptresart.com

Maison des arts Desjardins Drummondville

1er juillet

au

27 août

Les Projets de la Meute

« L’Emmerdeur »
Théâtre, à 20 h

5 juillet

Concours de musique du Canada

« Concert gala »

Musique, à 19 h

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5412

www.artsdrummondville.com

Atelier Blanc

1er au 7 juillet

Pascale Archambault

« Ouverture de l’atelier »

Sculpture

Vernissage : 2 juillet, à 17 h

631, rang 7

L’Avenir

819 394-2251

www.pascalearchambault.com

AXART

Jusqu’au

2 juillet

Catherine Fagnan

« Arrêter le temps : vivre »

Peinture

4 au 31 juillet

Membres de la Coop

« Magasin général »

Animation, création en direct

Jusqu’au

31 juillet

Exposition collective

Médiums variés

219, rue Heriot

Drummondville

819 477-0278

www.axart.ca

Looba Café

4 juillet

Snooze et JK’s Band

« Soirée 10e anniversaire »

Musique, à 17 h

7 juillet

Famille Marcotte

Musique, à 17 h

234, rue Heriot

Drummondville

819 478-2109

Place Saint-Frédéric

8, 15, 29

juillet

DRI

« Impro-chaud »

Improvisation, à 18 h 30

12 juillet

Fidel Fiasco

Chanson, à 19 h

Centre-ville

Drummondville

819 850-1327

Salle Georges-Dor

17 juillet

Mondial des cultures

« Gala Ovation 2016 »

Danse, à 14 h 30

960, rue Saint-Georges

Drummondville

www.mondialdescultures.com

Bibliothèque Côme-Saint-Germain

Jusqu’au 31 juillet

Lise Beaudoin

« On est tous reliés »

Peinture

Vernissage, conférence et démonstration : 9 juillet, à 14 h

2 au 29

août

Sébastien Béliveau et ses élèves

Peinture

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

Galerie d’art Desjardins

Jusqu’au

21 août

Kay Aubanel

« Être présente / Being There –

terres sauvages et terres apprivoisées  »

Médiums variés

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5519, poste 225

www.artsdrummondville.com

Village québécois d’antan – Maison Smith-Coll

Jusqu’au 2 septembre

Guilde des artistes de Drummondville

« Exposition estivale »

Médiums variés

1425, rue Montplaisir

Drummondville

www.artistesdrummondville.com

Salon des nouveautés – Bibliothèque Côme-Saint-Germain

Jusqu’au

11 septembre

Guilde des artistes de Drummondville

« En avril, ne te découvre pas d’un fil : du textile au vêtement »

Médiums variés

 

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

www.artistesdrummondville.com

Bibliothèque de l’UQTR

Jusqu’au 30 septembre

Collection de l’UQTR

« Armoiries de l’UQTR et miel urbain »

Photos. livres, artéfacts

555, boulevard de l’Université

Drummondville

819 478-5011

À la Bonne Vôtre

Jusqu’au

30 septembre

Evelyn Losier

Technique mixte

207, rue Heriot

Drummondville

819 474-0008

www.alabonnevotre.ca

Les Cinémas RGFM

RGFM : 755, rue Hains

Cinéma Capitol : 253, rue Lindsay

Drummondville

www.cinemasrgfm.com

Publié par la MRC de Drummond
436, rue Lindsay, Drummondville (Québec)  J2B 1G6
819 477-2230, poste 111      culturel@mrcdrummond.qc.ca

Avec l’appui financier du ministère de la Culture
et des Communications du Québec

Responsables du contenu : Jocelyn Proulx et Jean Dufresne
Mise en page : OZON création marketing

La reproduction du contenu de ce bulletin est autorisée
avec mention de la source.

Transmettre une information ou un commentaire

Consulter les bulletins archivés

Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond
Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond