VOLUME 9, NUMÉRO 6, 23 AOÛT 2016

Slider accueil 1-750xOrchestreV2
Slider accueil 1-750xRue
Slider accueil 1-750xchant

Répertoire des sorties culturelles de la MRC de Drummond

La MRC de Drummond publie son premier répertoire regroupant des artistes professionnels et des organisations de son territoire qui accueillent des visiteurs pour des sorties culturelles.Ce document décrit une série d’activités à faire dans différentes sphères d’activités culturelles, que ce soit les arts visuels, les arts de la scène, l’histoire, le patrimoine, la littérature, la science, la nature et les métiers d’art. Les sorties proposées s’adressent à diverses clientèles et permettent aux participants d’acquérir des connaissances et, pour certaines, des savoir-faire par l’entremise d’ateliers pratiques variés. Les activités proposées par les artistes professionnels et les nombreux organismes locaux méritent d’être davantage connues et encouragées par la population et les gens ayant la responsabilité de planifier des sorties culturelles. Cet outil, réalisé en collaboration avec la Commission scolaire des Chênes, pourra notamment être utile aux écoles, aux centres de la petite enfance (CPE), aux résidences pour personnes âgées, aux entreprises et aux groupes désireux de se prévaloir de l’offre culturelle d’ici. Pour le consulter ou le télécharger, cliquez ici.

La MRC de Drummond lance un guide archéologique

Dans le cadre du mois de l’archéologie, la MRC de Drummond est fière de lancer le Guide de connaissance et de sensibilisation à l’archéologie – Pensez archéologie ! Avec la sortie de cet ouvrage qui s’adresse à un large public, la MRC veut démystifier cette discipline et mettre en relief son importance.

 

De façon plus détaillée, le guide dresse un portrait de situation en ce qui concerne les connaissances archéologiques sur le territoire de la MRC et contient des informations sur certaines trouvailles. Il traite de la présence autochtone, des sites des premières installations, des voies de circulation, des lieux d’échange et de commerce, de la production d’énergie et des premières industries ainsi que des lieux funéraires et religieux. Il décrit le métier d’archéologue et fournit des indications sur les gestes à poser lorsque l’on fait des découvertes d’intérêt dans le sol. Le guide est une réalisation de Marie Fournier, archéologue, de la firme Archéo-Cad de Nicolet. Il peut être consulté et téléchargé depuis le www.mrcdrummond.qc.ca/archeologie. Le projet a bénéficié du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec, en vertu d’une entente de développement culturel conclue avec la MRC.

.

La MRC de Drummond invite les auteurs d’ici à faire connaître leurs plus récentes créations

Pour une troisième année, la MRC de Drummond lance un appel aux auteurs qui résident sur son territoire ou qui en sont originaires dans le but de promouvoir leurs plus récentes créations. Un signet dressant une liste de différents ouvrages publiés au cours de l’année 2016 par des auteurs d’ici sera imprimé à 3000 exemplaires et distribué dans les librairies et les bibliothèques en octobre prochain. La MRC souhaite ainsi susciter l’intérêt des lecteurs pour leur « terroir littéraire ». Les informations requises sont le nom de l’auteur et, le cas échéant, des coauteurs, le titre et la date de la publication de même que le nom de l’éditeur. Il est aussi nécessaire d’indiquer le genre littéraire de chaque parution parmi les catégories suivantes : roman/nouvelle/essai ; jeunesse ; poésie ; théâtre/cinéma ; histoire/patrimoine ; livre d’art ; conte/légende ; livre technique/scientifique ou spiritualité/santé/mieux-être. Ces renseignements doivent être fournis, au plus tard le 12 septembre, par courriel à culturel@mrcdrummond.qc.ca. Il n’y a aucuns frais pour participer à ce projet.

La Ville de Drummondville lance un appel de projets culturels

En prévision de l’acceptation de l’entente de développement culturel 2017 avec le ministère de la Culture et des Communications, la Ville de Drummondville lance un appel de projets aux organismes culturels et communautaires à but non lucratif et aux artistes professionnels reconnus (qui produisent, diffusent ou résident à Drummondville), de toutes les disciplines artistiques et de tous les secteurs culturels. Les dossiers de candidatures doivent être acheminés au Service des arts, de la culture et de la bibliothèque d’ici le vendredi 9 septembre, à 16 h 30. Pour plus d’informations à ce sujet, contactez le personnel du Service au 819 850-1327 ou à artsetculture@drummondville.ca, ou visitez le www.drummondville.ca/nouvelles.

.

Perfectionnez votre voix grâce aux Productions Alfred

Les Productions Alfred lancent un appel aux jeunes voulant joindre la chorale Les Gospangels ou La Relève. Ensemble vocal composé de choristes âgés de 12 à 35 ans, Les Gospangels existent depuis plus de 20 ans. Ils cumulent au-delà d’une soixantaine d’engagements partout au Québec ! De son côté, La Relève est un groupe de jeunes âgés de 8 à 16 ans qui ont un intérêt pour le chant et qui désirent le développer. Tout au long de leur cheminement, ils apprennent les rudiments du chant choral et consolident ces apprentissages en vue d’une prestation devant public. Les Productions Alfred offrent aussi des cours privés de chant, peu importe l’âge ou le niveau d’apprentissage. La période d’inscription se termine le 30 septembre. Pour information et inscription, composez le 819 474-2061.

Cathy Bernier, conseillère municipale et présidente de la commission.

Une commission des arts et de la culture pour la Ville de Drummondville

La Ville de Drummondville a fait connaître récemment les membres qui composeront la nouvelle commission des arts et de la culture. Cette dernière a comme principal mandat de mettre à jour et d’assurer le suivi du plan d’action découlant de la politique culturelle municipale de même que de formuler des recommandations au conseil municipal sur toute question relative aux arts et à la culture. La commission est composée de deux artistes professionnels ou amateurs résidant ou œuvrant sur le territoire de la ville (Martine Sénéchal et Sylvie Savoie) et de trois représentants d’organismes culturels (Amada Aldama de l’école de musique À la portée des sons, Nancy Lussier des Productions Alfred et Diane Pepin de l’Orchestre symphonique de Drummondville). Trois membres du conseil municipal complètent la commission (Cathy Bernier, présidente, ainsi qu’Alain Martel et William Morales). Par ailleurs, il est à noter que la Ville de Drummondville est en processus d’embauche d’une personne pour diriger le Service des arts, de la culture et de la bibliothèque.

Des membres de la Guilde des artistes de la région de Drummondville (GARD) à La Roche-sur-Yon

Une délégation de la Guilde des artistes était de passage en juillet dernier à La Roche-sur-Yon, en France, pour un échange artistique. En plus d’une exposition des œuvres de sept membres de la Guilde, trois représentantes étaient sur place pour un partage artistique et littéraire, soit Lise Levasseur, Nathalie Dupont et Sylca. Le projet proposait aux artistes de la Guilde de présenter avec sensibilité des tableaux qui interprètent des poèmes vendéens de Christine Angelini, Charles D’Estève et Christian Bled. Pour leur part, les artistes de La Roche-sur-Yon créaient des œuvres inspirés du recueil de poésie Flâneurs de lumière légère de l’auteure wickhamoise Nathalie Dupont, poète, artiste visuelle et présidente de la Guilde. Rappelons qu’il s’agit d’un troisième projet d’échange de la Guilde à La Roche-sur-Yon, ville jumelée à Drummondville.

Un article est paru dans le journal de Strasbourg au sujet de cette exposition.

Un échange artistique fructueux en Alsace pour le photographe François-Régis Fournier

Dans le cadre du jumelage de la Ville de Drummondville et de la Communauté de communes du Kochersberg et de l’Ackerland, deux artistes photographes aux approches similaires présentent leurs regards croisés jusqu’au 29 août dans le cadre de l’exposition intitulée Boires… et déboires – le pétrole est-il soluble dans l’eau ? au Trèfle à Truchtersheim. Le Drummondvillois d’adoption François-Régis Fournier a passé les trois dernières semaines de juillet en résidence chez son collègue alsacien Alain Scheiber où ils ont pu explorer quotidiennement des lieux particuliers de la région, ce qui a permis à chacun d’accumuler du matériel photographique d’intérêt pour une production conjointe éventuelle qui sera définie à la suite du séjour en sol drummondvillois du photographe alsacien au début de l’automne.

L’historienne Yolande Allard lance un nouveau livre

Le jeudi 25 août, à 11 h, à l’église St. George, l’historienne Yolande Allard lancera son tout nouveau livre La pointe Allard – Les rêves et les jours de ses habitants au XXe siècle. L’auteure présente le parcours formidable des hommes sachant tout autant cultiver, soigner le cheptel ou manier le godendart à la pointe Allard. À leurs côtés, des épouses dépareillées qui cumulent un nombre incroyable de tâches domestiques, tout en gardant un œil sur les tout-petits. Le livre sera disponible sur place lors du lancement ainsi qu’à la Société d’histoire de Drummond, qui en est l’éditrice.

Empreintes, la première revue d’histoire qui couvrira les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Au printemps 2017, les Mauriciens et les Centricois curieux ou passionnés d’histoire disposeront d’une nouvelle publication semestrielle entièrement tournée vers la découverte des empreintes du passé régional. Le premier numéro prendra les couleurs du 150e anniversaire de la Confédération. Il racontera comment la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec a vécu l’année 1867. Entre autres sujets, seront traités : la mosaïque des élus et les mœurs électorales, les relations avec les États-Unis, l’influence de l’Église et le rôle de la presse régionale. Des portraits y seront dépeints : John A. Macdonald, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Wilfrid Laurier et Antoine-Aimé Dorion. La revue se financera grâce au revenu des abonnements, aux subventions et commandites de même que par la vente au détail dans les librairies et autres établissements.

L’artiste et poète Mélanie Poirier lance une campagne de sociofinancement pour la réalisation de son prochain livre

L’artiste et poète Mélanie Poirier a mis sur pied une campagne de sociofinancement afin de pouvoir réaliser son livre Un pont entre l’humain et les mots. Le livre présentera une série de 12 œuvres picturales de grand format (36 x 36 po) réalisées par Mme Poirier. De plus, grâce à une collaboration avec le slameur Jean-Michel Fontaine, 21 textes accompagneront les 12 créations. Le lancement du livre est prévu le 15 octobre 2016. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Activités d’animation à venir dans les bibliothèques de la MRC de Drummond

La MRC de Drummond offre un programme d’animation culturelle dans les bibliothèques municipales. Il est financé à parts égales par la MRC et par le ministère de la Culture et des Communications. Voici un aperçu des activités à venir :

Bibliothèque de

Saint-Bonaventure

Associations culinaires réussies (enfants)

Suzanne Caya

21 septembre, à 19 h 30

819 396-1676

 

Bibliothèque de

Saint-Eugène

La fabuleuse histoire de Frédéric Petitpin (enfants)

Michelle Campagne

24 septembre, à 10 h

 

Le coffret de féérie (enfants)

Marie-Josée Labbé et Christine Sylvie Grondin

8 octobre, à 10 h

819 396-2332

Bibliothèque de

Drummondville

L’écho des boîtes (4 à 7 ans)

Marie-Hélène Da Silva

24 septembre, à 10 h

 

Tabou l’anorexie ? (12 ans et plus)

Carl Rocheleau

21 octobre, à 13 h 30

819 474-8882

Bibliothèque de

Saint-Edmond-de-Grantham

Passion nature (tous)

Luc LeClerc

27 septembre, à 10 h

819 395-4036

Bibliothèque de

Durham-Sud

Conférence historique de Yolande Allard (13 ans et plus)

Société d’histoire de Drummond

23 octobre, à 14 h

819 858-1156

Programme de formation de Culture Centre-du-Québec

Culture Centre-du-Québec offre un programme de formation continue placé sous le thème L’année du numérique. Les activités ci-après sont au programme dans les prochaines semaines. Pour plus de détails, visitez le site web de l’organisme.

Le marché du livre numérique : de l’essentiel au développement d’une stratégie de commercialisation, le 14 septembre, de 9 h à 15 h, à Bécancour ;

Photographier soi-même ses œuvres d’art (deuxième groupe), le 24 septembre, de 9 h à 17 h, à Bécancour ;

L’art numérique en 2016 : origine, enjeux, développement et pratique artistique, le 11 octobre, de 9 h à 16 h, à Victoriaville ;

Mettre en valeur des contenus dans une exposition virtuelle, le 18 octobre, de 9 h à 17 h (lieu à déterminer).

Des nouvelles de nos artistes

Le 7 août dernier, plusieurs choristes du Chœur Bella Voce ont chanté avec le Chœur de la Francophonie à la Maison symphonique de Montréal. Les 17 choristes de la région faisaient partie des 75 chanteurs sélectionnés à travers le Québec pour ce concert.

L’artiste multidisciplaire Evelyn Losier présente ses œuvres tout le mois d’août à la bibliothèque de Tracadie-Sheila au Nouveau-Brunswick, sa province d’origine, où elle a d’ailleurs participé à différentes activités à la fin du mois de juillet.

Le sculpteur d’art populaire drummondvillois Réjean Pétrin a remporté le premier prix du jury lors de la quatrième édition du Festival de sculptures d’art populaire qui se tenait du 12 au 14 août à Saint-Ulric.

La Galerie mp tresart présente l’exposition Partir sur un… Nowhere à la Ward-Nasse Gallery à New York. Les œuvres de 20 artistes en arts visuels (peinture, vitrail et photographie) y sont présentées jusqu’à la fin du mois de septembre.

L’artiste peintre d’origine ontarienne Janet London, qui a installé récemment son atelier à Saint-Bonaventure, expose ses œuvres récentes au bar Le Saint-Laurent de Repentigny, et ce, jusqu’à la fin du mois de septembre.

Histoire et patrimoine de nos municipalités

Nous vous présentons dans ce numéro un texte portant sur la Ville de Drummondville. Celui-ci ainsi que certaines des photos anciennes qui l’accompagnent proviennent de la Société d’histoire de Drummond.

 

Érection canonique : 2 juillet 1856 (paroisse Saint-Frédéric)

Érection civile : 12 juillet 1888

Origine du nom : Le nom est donné en l’honneur de Sir Gordon Drummond, commandant des troupes britanniques pendant la guerre de 1812, puis gouverneur général du Bas-Canada en 1815 et en 1816.

Population : 75 091 personnes

Drummondville est fondée en 1815 par le major général britannique Frederick George Heriot, dans la lancée de la nouvelle politique de colonisation du gouvernement, qui suit la guerre américano-britannique de 1812-1814 et la démobilisation des régiments de Watteville, de Meuron et des Voltigeurs qu’il commandait. Heriot amène avec lui quelques soldats licenciés pour s’établir au bord de la rivière Saint-François, à l’endroit où les rapides bloquent la navigation et obligent les voyageurs à portager.

 

Le territoire bordant la rivière n’est pas vierge, mais encore très peu peuplé. Outre l’occupation occasionnelle de l’endroit par les autochtones, des colons anglais et français s’y sont établis grâce à l’octroi de terres par la Couronne après la Proclamation royale et l’arpentage des cantons entre 1792 et 1805. On compte, parmi ces pionniers, les familles Spicer, Lord, Menut, Chapdelaine, Cook, Lindsay et Wurtele.

 

Cet emplacement présente un intérêt économique certain, mais également un intérêt militaire, puisque Heriot a aussi la mission de contrer toute tentative d’invasion américaine par cette voie navigable. Constituant une colonie de militaires, les anciens soldats s’improvisent défricheurs et agriculteurs, non sans peine. Même si Heriot ne ménage pas ses efforts pour s’assurer du bien-être de tous, les débuts de la colonie demeurent très difficiles et sa croissance est très lente. Après avoir constaté une immigration anglaise insuffisante, on ouvre les terres aux colonisateurs canadiens-français, qui deviendront rapidement majoritaires dans le comté.

 

Ce n’est qu’en 1874 que le petit établissement est érigé en village. Puis, il obtient le statut de ville en 1888, un titre un peu pompeux pour un patelin de 2500 âmes qui s’apprête à subir un autre épisode de dépopulation.

 

   

 

 L’économie

Ayant d’abord structuré son économie autour des richesses naturelles, la ville change de visage à partir de 1915. En effet, en pleine période de guerre, la compagnie Aetna Chemical construit une usine de poudre à canon qui emploiera jusqu’à 2400 personnes. Dès lors, notamment grâce à l’hydro-électricité, la vocation industrielle de Drummondville s’affirme. Le secteur du textile s’y implantera, surtout à compter de la décennie 1920, avec l’arrivée des compagnies Dominion Textile et Celanese. Cette industrie s’avéra le moteur de l’économie locale et de la création d’emplois durant plusieurs décennies.

 

L’industrialisation provoque une croissance démographique importante entre 1920 et 1930, la population passant de 4500 à 12 000 habitants. S’ensuit le processus de modernisation de la ville avec la construction de maisons, d’écoles, de trottoirs et de réseaux d’égouts ainsi que l’amélioration des rues.

 

   

 

Cette expansion se poursuit dans les années 1930. Devant un pareil essor et dans un souci d’efficacité accrue, la Ville de Drummondville décide de regrouper ses services municipaux jusqu’alors disséminés sur le territoire. Elle procède en 1939 à la construction d’un nouvel édifice, soit celui de l’hôtel de ville, au 415, rue Lindsay. Après différentes modifications au fil des ans, cet édifice abrite encore de nos jours la mairie, la direction générale et les services administratifs.

 

Au cours des 40 dernières années, Drummondville a aussi vécu avec plusieurs municipalités voisines des regroupements municipaux profitables à l’ensemble de la collectivité. Le dernier en liste, survenu en 2004, a permis d’unifier Drummondville, Saint-Nicéphore, Saint-Charles-de-Drummond et Saint-Joachim-de-Courval.

 

Au cours des 30 dernières années, la création de parcs industriels, le développement de la PME, la situation géographique stratégique de Drummondville à l’intersection de grands axes routiers, la volonté des autorités municipales de mettre en place les conditions favorables au développement et le dynamisme des entrepreneurs ont provoqué une diversification de l’assise industrielle de Drummondville. Aussi, depuis le début des années 2000, le développement du secteur tertiaire (commerces et services) est très important.

 

     

 

La vie municipale

Le dynamisme de la population de Drummondville et son sens de l’initiative et de l’organisation ont maintes fois été démontrés.

 

En octobre 2011, la Ville procédait à la réouverture de son centre culturel, devenu la Maison des arts Desjardins Drummondville. Rénové au coût 22 millions de dollars, l’édifice permet d’offrir des spectacles et des concerts de haut niveau. En 2015, Drummondville célébrait son bicentenaire. Les activités alors organisées ont connu un vif succès. Aussi, en 2017, une nouvelle bibliothèque s’installera au centre-ville, à laquelle se joindra, entre autres, la Société d’histoire de Drummond.

 

Au point de vue touristique, Drummondville a su développer des activités d’envergure et possède des attraits exceptionnels qui font le bonheur de centaines de milliers de visiteurs chaque année.

 

Pour en savoir davantage sur cette municipalité, visitez le www.drummondville.ca.

 

Légende des photos anciennes, dans l’ordre de leur apparition :

1- SHD : Boulangerie Modèle sur la rue Loring

2- Québec en image : rue Heriot le soir, en 1941

3- SHD : Fonderie Gosselin en 1883

4- SHD : IC-2.4e41 : Magasin général Laurent Fafard

admin-ajaxAdendart
Le Baboune

24 août

Denis Champoux, Michel Tremblay

« Le duo presque parfait »

Musique, à 19 h 30

144, rue Marchand

Drummondville

819 850-0607

www.lebaboune.com

Looba Café

25 août

West

Chanson, à 17 h

30 août

Andrée-Anne Leclerc

Chanson, à 17 h

234, rue Heriot

Drummondville

819 478-2109

Centre Marcel-Dionne

25 au 27 août

Festival de la poutine

Chanson, musique

300, rue Cockburn

Drummondville

www.festivaldelapoutine.com

Le Duquartier

26 août

Match d’impro

Improvisation

3 sept.

Larochelle et Haida & Gwaii

Chanson

10 sept.

Dude Ranch

« Hommage à Blink 182 »

Musique, à 22 h

24 sept.

Little men Big guns

« Hommage à System of a Down »

Musique, à 22 h

330, rue Lindsay

Drummondville

http://www.facebook.com/LeDuquartier

Jardins lumières

27 août

David Goudreault

« La faute au silence »

Slam-poésie, à 20 h

4 sept.

Samito

« Xico Xico »

Chanson, à 20 h

552, rang 1

L’Avenir

819 394-3350

www.jardins-lumieres.com

Maison des arts Desjardins Drummondville

Jusqu’au

27 août

Les Projets de la Meute

« L’Emmerdeur »
Théâtre, à 20 h

8 sept.

Cœur de pirate

« Rose »

Chanson, à 20 h

11 sept.

Les Grands Explorateurs

« Californie »

Ciné-conférence, à 19 h

17 sept.

Dominique Paquet

« Rien qu’s’une gosse !  »

Humour, à 20 h

21 sept.

Phil Roy

« En rodage »

Humour, à 20 h

22 sept.

Claude Prégent, Alain Lecompte

« En chanson »

Chanson, à 20 h

23 sept.

François Bellefeuille

« Premier one-man-show  »

Humour, à 20 h

25 sept.

Opus jeunes virtuoses

« 7e édition »

Musique, à 14 h

30 sept.

Concours Québec en scène

« Finale provinciale »

Arts de la scène, à 20 h

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5412

www.artsdrummondville.com

Espace Frederick-George-Heriot

28 août

Yves Desrochers

Chanson, à 14 h

4 sept.

Duo Flügel

Musique, à 14 h

276, rue Heriot

Drummondville

www.animationheriot.com

Bibliothèque Côme-Saint-Germain

Jusqu’au

29 août

Sébastien Béliveau et ses élèves

Peinture

4 sept.

Bout’chou litou (20 mois à 3 ans)

Conte, à 10 h 30

Inscription obligatoire

6 sept.

au 2 oct.

Nicole Caron, Maxime Caya, Carole et Michel Coutu

Peinture

23, 30

sept.

Heure du conte en pyjama (3 à 6 ans)

Histoire, chanson, à 18 h 30

Inscription obligatoire

27, 28. 29

sept.

Heure du conte (3 à 6 ans)

Histoire, chanson, à 9 h 30

Inscription obligatoire

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

Pub Le Saint-Georges

Jusqu’au

31 août

Janet London

Peinture

250, rue Heriot

Drummondville

819 475-3500

Galerie mp tresart

Jusqu’au

31 août

Sybiline

« Somnium »

Peinture

Jusqu’au

30 sept.

Exposition collective

« Les voix de l’expression »

Peinture, sculpture, gravure, dessin, photographie

 

220, rue de l’Hôtel-de-Ville (route 116)

Durham-Sud

819 858-2177

www.galeriemptresart.com

Village québécois d’antan – Maison Smith-Coll

Jusqu’au

2 sept.

Guilde des artistes de Drummondville

« Exposition estivale »

Médiums variés

1425, rue Montplaisir

Drummondville

www.artistesdrummondville.com

AXART

Jusqu’au

3 sept.

Guilde des artistes de la région de Drummondville

« Exposition collective »

Médiums variés

Jusqu’au

3 sept.

Membres de la Coop

« Exposition collective »

Médiums variés

Jusqu’au

2 oct.

Lise B. Tétreault

« Simplement moi »

Médiums variés

219, rue Heriot

Drummondville

819 477-0278

www.axart.ca

Place Saint-Frédéric

7 au 11

sept.

Les Bouquinistes

Livre

8 sept.

Cinéma muet et piano

Cinéma, à 20 h

17 sept.

6e Bataillon du Royal 22e Régiment

Musique, à 14 h

Centre-ville

Drummondville

819 850-1327

L’Établi brasserie urbaine

9 sept.

Snooze

Musique, à 17 h

154, rue Lindsay

Drummondville

819 850-3030

www.letablibrasserie.com

Salon des nouveautés – Bibliothèque Côme-Saint-Germain

Jusqu’au

11 septembre

Guilde des artistes de Drummondville

« En avril, ne te découvre pas d’un fil : du textile au vêtement »

Médiums variés

 

545, rue des Écoles

Drummondville

819 478-6573

www.artistesdrummondville.com

Salle Gaston-Mandeville

21 sept.

Mass Hyteria, Alien’s Cab, Wild Call

Musique, à 20 h

 

232, rue Dorion

Drummondville

819 474-2484

www.refugelapiaule.com

Resto La Muse

Jusqu’au

30 sept.

Catherine Fagnan

« Arrêter le temps : vivre »

Peinture

 

188, rue Heriot

Drummondville

819 471-4664

www.restolamuse.com

Bibliothèque de l’UQTR

Jusqu’au 30 sept.

Collection de l’UQTR

« Armoiries de l’UQTR et miel urbain »

Photographie. livre, artéfact

555, boulevard de l’Université

Drummondville

819 478-5011

Musée populaire de la photographie

Jusqu’au

2 oct.

Le Monde en image 2015-2016

« Concours intercollégial de photo  »

Photographie

Jusqu’au

2 oct.

Martine Doucet

« É Loges  »

Photographie

217, rue Brock

Drummondville

819 474-5782

www.museedelaphoto.info

Galerie d’art Desjardins

Jusqu’au

23 oct.

Roland Giguère, Gérard Tremblay, Léon Bellefleur

« Faire naître/Donner à voir  »

Médiums variés

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5519, poste 225

www.artsdrummondville.com

Les Cinémas RGFM

RGFM : 755, rue Hains

Cinéma Capitol : 253, rue Lindsay

Drummondville

www.cinemasrgfm.com

Publié par la MRC de Drummond
436, rue Lindsay, Drummondville (Québec)  J2B 1G6
819 477-2230, poste 111      culturel@mrcdrummond.qc.ca

Avec l’appui financier du ministère de la Culture
et des Communications du Québec

Responsables du contenu : Jocelyn Proulx et Jean Dufresne
Mise en page : OZON création marketing

La reproduction du contenu de ce bulletin est autorisée
avec mention de la source.

Transmettre une information ou un commentaire

Consulter les bulletins archivés

Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond
Consultez le bulletin culturel de la MRC de Drummond