admin-ajaxlogo276x150-bulletin

VOLUME 10, NUMÉRO 4, 19 MAI 2017

Slider accueil 1-750xOrchestreV2
Slider accueil 1-750xRue
Slider accueil 1-750xchant

Pop ta culture !
Des festivités exclusives pour le 50e anniversaire de la Maison des arts Desjardins Drummondville

Pour souligner le 50e anniversaire de la Maison des arts, des activités « popperont » ponctuellement tout au long de l’année. Cet été, la Galerie d’art Desjardins invite la population à admirer l’exposition de l’artiste José Luis Torres et l’œuvre créée de toutes pièces pour le 50e sur la façade extérieure de la Maison des arts. Dès septembre, la rue Cockburn, entre le boulevard Saint-Joseph et la Maison des arts, se transformera en corridor commémoratif interactif. Trente oriflammes y mettront en lumière des artistes qui ont défilé sur la scène depuis 50 ans. Une application mobile permettra, tout au long du parcours, de découvrir l’histoire de la Maison des arts.

 

Les grandes festivités débuteront le 8 septembre, à 20 h 30. Le public sera alors convié au grand spectacle extérieur gratuit, Hommage musical à l’Expo 67, avec le groupe Les Requins. Pour terminer le tout, vers 22 h, le ciel drummondvillois s’enflammera au rythme d’un feu d’artifice dont la trame musicale a été inspirée des artistes qui ont foulé les planches de la Maison des arts. Puis, le 9 septembre, se tiendra un grand rassemblement extérieur Yoga Pop, dans une ambiance musicale zen assurée par la chanteuse Shyre. Les familles seront par la suite conviées à participer à un bel après-midi d’activités gratuites. Au programme : théâtre de rue, création d’une fresque urbaine géante avec l’artiste Samuel Boutin, grand tintamarre et contes sous les arbres. Les festivités culmineront avec un grand spectacle de variétés intitulé Champagne, pogos et tuxedo, animé par les comédiens Léane Labrèche-Dor et Mickaël Gouin. Après le spectacle, l’Espace Soprema se transformera en piste de danse géante où l’on « poppera » le champagne en compagnie d’animateurs.

Photo de groupe - Conférence presse 50e
Photo prise lors de l’annonce des festivités. Y apparaissent Marie-Pierre Simoneau, directrice générale et artistique de la Maison des arts, Richard Laplante, président du conseil d’administration, Alexandre Cusson, maire de Drummondville, André Robitaille, Mario Provencher et Katrine Rose-Maltais, des Projets de la Meute (théâtre d’été Sylvia), Léane Labrèche-Dor et Mickaël Gouin, du spectacle Champagne, pogos et tuxedo, les membres du groupe Les Requins, de l’Hommage musical à l’Expo 67, Véronique Paris, Marie-Ève Paris et Perrine Marais, de M & V amie Lolë (Yoga Pop), José Luis Torres, artiste en arts visuels, et Samuel Boutin, artiste pour la fresque urbaine.
MRC_logo

Le Fonds culturel de la MRC de Drummond appuie la réalisation de 20 projets

La MRC de Drummond annonce des contributions totalisant 32 000 $ pour la réalisation de 20 projets reliés au domaine des arts. Ces sommes proviennent du Fonds culturel de la MRC, qui en est à sa 11e année d’existence. Les artistes et les organismes suivants recevront une aide variant entre 1000 et 2000 $ chacun : l’Orchestre symphonique de Drummondville, les Voix du chœur de Drummondville, la Maison des arts Desjardins, les Amis de l’orgue de Drummond, le Symposium des arts UV Mutuelle, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, Mélanie Poirier, Claudine Brouillard, la Maison de la culture de L’Avenir, la Société de généalogie de Drummondville, la Coopérative de solidarité artistique de la MRC de Drummond, le Regroupement interculturel de Drummond, Nancy Bélisle, Jocelyn Lafond, Diana Ramirez, le Musée populaire de la photographie, le Mouvement ESSARTS, la Maison Marie-Rivier, Laurence N. Béland et la Société d’histoire de Drummond. Pour un aperçu des différents projets, consultez le communiqué complet en cliquant ici.

Sophie Thibault se joint à l’équipe du Musée populaire de la photographie de Drummondville

Le Musée populaire de la photographie (MPP) a eu l’honneur de recevoir de la grande visite dernièrement en accueillant Sophie Thibault, lectrice de nouvelles à la télévision et passionnée de photographie depuis plusieurs années. Cette rencontre s’est avérée profitable puisque Mme Thibault se joint à l’équipe du MPP, supportant ainsi la mission de l’organisme. Des annonces futures permettront précisément de connaître le rôle de Mme Thibault, mais il est évident que le MPP est ravi d’une telle collaboration. « Avec la belle équipe du Musée populaire de la photographie de Drummondville, les idées fusent, les projets se bousculent. On vous prépare des surprises pour septembre », a mentionné Mme Thibault.

sophie thibault 3
IMG_2901

La Galerie mp tresart récipiendaire de la bourse Coup de cœur du public lors du 31e Gala de la Jeune chambre de commerce de Drummond

Le 13 avril dernier, à l’occasion de son 31e Gala annuel présenté à la Salle Le Royal de Drummondville, la Jeune Chambre de commerce de Drummond (JCCD) a dévoilé le nom des gagnants du concours Élan CAE Drummond. La Galerie mp tresart de Durham-Sud a remporté la bourse Coup de cœur du public, d’une valeur de 3100 $.

Slider accueil 2-650

Des intervenants du milieu culturel parmi les lauréats du Gala des Napoléon de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

Le 21 avril dernier, se tenait le Gala des Napoléon de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond au Centrexpo Cogeco. Près de 700 convives s’étaient rassemblés pour célébrer le succès des entreprises et des gens de la MRC de Drummond au cours de la dernière année. Parmi les lauréats, deux proviennent du milieu culturel, soit Grégory Charles qui s’est vu remettre le prix Ambassadeur, et le Village québécois d’antan qui a reçu le prix Événement et tourisme pour son Village hanté.

CCID_Soiree_Gala
Photo1
Lauréats régionaux, école secondaire Jean-Raimbault, accompagnés de Dominic Villeneuve, du Cégep de Drummondville, et de Paulette S. Rancourt, de la Commission scolaire des Bois-Francs.
Photo2
Lauréats régionaux, école secondaire La Poudrière, accompagnés de Jean-François Houle, de la Commission scolaire des Chênes, et de Maryse Métivier, du Cégep de Victoriaville.
Photo 3
Lauréats régionaux, Collège Saint-Bernard, accompagnés de Dominic Villeneuve, du Cégep de Drummondville, et de Normand Page, de la Commission scolaire des Chênes.

Finale régionale de Secondaire en spectacle : les écoles secondaires de Drummondville impressionnent !

Par leur talent, les jeunes artistes des écoles secondaires de Drummondville ont charmé le public et les juges lors de l’édition 2017 de la finale régionale de Secondaire en spectacle, tenue les 11 et 12 avril derniers au Théâtre Belcourt de Baie-du-Febvre. Trois écoles de Drummondville ont remporté les grands honneurs. Tout d’abord, dans la catégorie Création-musique, l’école Jean-Raimbault s’est démarquée grâce à l’excellente chorégraphie et au talent des percussionnistes Louis-Félix Blanchette, Antoine Cusson et Sébastien Paul, dans un numéro intitulé Men in Black 2. L’école La Poudrière a aussi très bien tiré son épingle du jeu grâce au talent de Charlène Beaubien et Lilipier Ruel, dans une interprétation très sentie d’une chanson de Safia Nolin, La laideur. L’harmonie des voix et l’émotion ont su charmer les juges. Pour leur part, le guitariste Xavier Valois et le bassiste Raphaël Côté, du Collège Saint-Bernard, ont fait honneur à leur école avec leur création Âme du chaos, une pièce instrumentale relevée. En plus de recevoir une bourse de 125 $ de l’un des deux cégeps de la région, les lauréats de ces trois numéros gagnants représenteront la région du Centre-du-Québec au Rendez-vous panquébécois de Secondaire en spectacle, en juin prochain à Sorel-Tracy. D’autres numéros de jeunes artistes provenant d’écoles drummondvilloises ont aussi été récompensés lors de cette finale régionale.

La romancière Rosette Laberge publie le premier tome d’une nouvelle série d’époque

Le nouveau roman de Rosette Laberge, Chez Gigi 1. Le petit restaurant du coin, publié aux Éditions Druide, sera disponible en librairie à compter du 24 mai. La romancière drummondvilloise nous offre une nouvelle série d’époque, une fresque colorée au rythme endiablé, à travers laquelle on revit les belles années du rock’n roll. Sur le site web de l’éditeur, on résume le roman ainsi : « Dans ce Québec des années cinquante, c’est au petit restaurant du coin Chez Gigi que plusieurs vont boire un milkshake lorsqu’ils ont envie de se payer un petit plaisir. Si madame Gigi est la mère de Rita, elle est aussi un peu celle des nombreux jeunes qui traînent à son restaurant, dont Béa et Laurence, les meilleures amies du monde. Différentes à bien des égards, les deux jeunes femmes vivent la même passion du rock’n roll, qu’elles dansent avec brio dans les concours. Leurs familles les acceptent comme elles sont, c’est-à-dire modernes et indépendantes… ce qui est toutefois loin d’être le cas du curé de la paroisse ! ». Un lancement est prévu le 23 mai, à 17 h, au Looba Café situé au 234, rue Heriot.

RLaberger-gigi
Josée_Hamel_cegepdrummond

Josée Hamel, enseignante au Cégep de Drummondville, publie un nouvel ouvrage scolaire

À la suite de deux années de travail acharné, Josée Hamel, enseignante au Département de mathématiques du Cégep de Drummondville, a lancé en avril un ouvrage scolaire intitulé Mise à niveau mathématique, deuxième édition, chez ERPI. Il s’agit d’une version revue et améliorée de la première édition parue en 2012, largement utilisée dans les cours de mise à niveau à travers tout le réseau collégial de la province.

Rose Garage lancera son premier mini-album le 20 mai prochain à La Sainte Paix

Le nouveau groupe drummondvillois Rose Garage, composé de Landy Bergeron, Éric Bergeron, Willys Caza et Éric Belisle, lancera son premier mini-album (EP) de trois chansons le samedi 20 mai, dès 17 h, à La Sainte Paix de Drummondville. D’autres spectacles sont prévus à Bécancour et à Québec. Pour en savoir davantage sur le groupe, visitez le www.rosegarage.ca.

Rose garage
Slider accueil 3

Les jeunes invités à participer à l’événement Opus, jeunes virtuoses

Un appel de candidatures est lancé par la Ville de Drummondville à l’intention des jeunes musiciens et des chanteurs lyriques en vue de l’événement Opus, jeunes virtuoses. Il s’agit d’un concert de prestige mettant en vedette des musiciens et des chanteurs lyriques de Drummondville et d’ailleurs au Québec qui sont âgés de moins de 25 ans et qui cheminent dans le monde de la musique classique. Cette expérience de scène professionnelle devant public représente une occasion unique de briller dans le cadre de leur formation musicale. Les jeunes intéressés trouveront toute l’information et la fiche d’inscription en cliquant ici. Le dossier de candidature doit être déposé au plus tard le 26 mai 2017. Les candidats retenus à la première étape de sélection seront convoqués pour une audition. Rappelons que c’est la chanteuse Marie-Josée Lord qui agit à titre de porte-parole cette année.

OPUS_2017
logo-culture-centre-du-quebec

Appel de candidatures pour le GalArt 2017 de Culture Centre-du-Québec

Culture Centre-du-Québec lance un appel de candidatures pour les différents prix qui seront remis lors du GalArt 2017, prévu en novembre prochain. Cet événement met en valeur les bons coups des organismes culturels du Centre-du-Québec ainsi que le talent des artistes de la région, tant chez les professionnels que chez les artistes de la relève. Plusieurs prix sont décernés au cours de la soirée, dont le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) en région, d’une valeur de 5000 $. Pour en savoir davantage et pour télécharger le formulaire de candidature, il suffit de visiter le www.culturecdq.ca/organisation/galart. La date limite pour présenter un dossier a été fixée au 1er juin.

Un nouveau partenariat de trois ans pour soutenir les projets des artistes et organismes culturels professionnels centricois

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), les municipalités régionales de comté (MRC) d’Arthabaska et de Drummond, les villes de Bécancour, Drummondville et Victoriaville ainsi que Culture Centre-du-Québec ont annoncé récemment la signature de l’Entente de partenariat territorial, qui permettra de soutenir des projets de création, de production ou de diffusion favorisant des liens entre les arts et la collectivité de la région du Centre-du-Québec. Un appel de projets est en cours pour les artistes et écrivains professionnels ainsi que pour les organismes artistiques dont l’adresse principale est sur le territoire de l’un des partenaires. Culture Centre-du-Québec offre un accompagnement aux artistes et aux écrivains professionnels ainsi qu’aux représentants d’organismes qui désirent présenter une demande. Ils sont invités à communiquer avec Émilie Joly au 819 606-0313, poste 223, ou à ejoly@culturecdq.ca. La date limite pour déposer un dossier au CALQ est le 9 juin 2017. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Partenaires_entente_territoriale
Dans l’ordre habituel : André Bellavance, maire de Victoriaville, Émilie Hogue, directrice Service à la communauté, Ville de Bécancour, Andrée-Anne Laberge, artiste boursière, Céline Lavallée, directrice du soutien aux artistes, aux communautés et à l’action régionale du Conseil des arts et des lettres du Québec, Lionel Fréchette, préfet de la MRC d’Arthabaska, Suzanne Ricard, présidente de Culture Centre-du-Québec, Cathy Bernier, conseillère municipale à la Ville de Drummondville et présidente de la commission des arts et de la culture, et André Deslauriers, maire de Saint-Eugène et représentant de la MRC de Drummond
MPP

Focus sur le patrimoine, un nouveau concours de photographie pour les étudiants du secondaire

Le Musée populaire de la photographie (MPP) met de l’avant un concours pour les étudiants du secondaire de la Commission scolaire des Chênes. Focus sur le patrimoine propose aux participants de concevoir une série de trois photos en s’inspirant du mot « patrimoine ». Un jury nommé par le MPP fera la première sélection pour les gagnants par école. Le public pourra ensuite voter pour sa série favorite par l’entremise de la page Facebook du MPP. La finale du concours se tiendra lors du premier Gala des prix Focus, le 30 septembre 2017. Les gagnants dans chacune des catégories du concours (Patrimoine architectural, Patrimoine social et familial et Patrimoine culturel) y seront alors dévoilés. Les inscriptions sont acceptées jusqu’au 15 juin 2017. Pour en savoir plus ou pour s’inscrire, il suffit de communiquer avec le MPP au 819 474-5782 ou à museedelaphoto@gmail.com.

Plus que quelques semaines pour proposer des activités pour les 21es Journées de la culture

Les Journées de la culture seront de retour l’automne prochain à travers tout le Québec. L’événement, qui en sera à sa 21e édition, se déroulera les 29 et 30 septembre ainsi que le 1er octobre. Le Service de développement culturel de la MRC de Drummond rappelle que les artistes, les artisans, les travailleurs culturels, les municipalités, les établissements d’enseignement, les entreprises et les médias de son territoire ont jusqu’au 30 juin pour inscrire leur activité. Les informations pertinentes de même que le guide du participant et le formulaire d’inscription sont accessibles depuis le www.journeesdelaculture.qc.ca.

2_logoJDC
Image V2
SSJBCQ_15-finalistes-du-gala-litteraire-2017

Le talent des jeunes soulignés lors du gala du 12e concours de création littéraire À la rencontre d’un auteur

Dans le cadre de la 12e édition du concours annuel de création littéraire de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ), plus de 1000 élèves de différentes écoles secondaires réparties sur l’ensemble du territoire centricois ont relevé le défi de poursuivre l’histoire amorcée par Priska Poirier, auteure jeunesse drummondvilloise reconnue. Le 12 mai dernier, se tenait le gala qui récompensait les gagnants du concours. La lauréate de 1re secondaire est Emy-Lee Lepage de l’école Le Boisé de Victoriaville. À l’instar des autres lauréats de chaque niveau de secondaire, elle a reçu une bourse de 200 $ ainsi qu’un trophée de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec. De l’école Monique-Proulx de Warwick, Raphaëlle G. Grenon a remporté les honneurs pour la 3e secondaire. De plus, son texte finement mené, sensible et émouvant a séduit le jury qui lui a décerné son prix Coup de coeur, assorti d’une bourse de 125 $. Marie-Soleil Tremblay (2e secondaire), Sophie McLellan (4e secondaire) et Olivier Hamel (5e secondaire), tous trois de l’école Jeanne-Mance de Drummondville, ont été déclarés gagnants de leur niveau respectif. Olivier Hamel a également obtenu la mention Distinction accordée par l’auteure pour le vocabulaire employé, l’originalité et la logique de son texte, mention accompagnée d’une bourse de 100 $. Tous les finalistes ont reçu un certificat personnalisé, une carte-cadeau de 50 $ échangeable chez Buropro Citation ainsi qu’un livre de l’auteure Priska Poirier. De plus, les textes de tous les finalistes ont été consignés dans le recueil 2016-2017 du concours À la rencontre d’un auteur, dont trois exemplaires ont été remis à chaque finaliste.

Hommage à Jean Larocque, fondateur de l’Orchestre symphonique de Drummondville

Lors de la présentation du sixième et dernier concert de la série Les grands concerts Canimex 2016-17, un hommage a été rendu au fondateur de l’Orchestre symphonique de Drummondville (OSD), Jean Larocque. En cette fin de saison du 25e anniversaire de l’OSD, tout le concert lui était dédié. Diane Pepin, directrice générale, a tenu à souligner l’engagement de M. Larocque qui, depuis 1991, contribue au développement de l’OSD avec une passion remarquable et un dévouement sans limites. Certaines des personnes clés qui ont bâti l’OSD ont tenu à lui témoigner leur reconnaissance par une vidéo présentée lors du concert. On a pu y entendre les hommages, entre autres, de M. Gilles Fortin, oncle de M. Larocque et un des précurseurs de l’enseignement musical à Drummondville, et de Francine Ruest Jutras, mairesse de Drummondville de 1987 à 2013.

image2
Jardins lumieres

Vingt ans d’art et de lumière à L’Avenir

Les Jardins lumières de L’Avenir ont récemment dévoilé la programmation de spectacles pour l’été 2017, qui marque les 20 ans d’existence de cette entreprise. Cinq différents spectacles prendront l’affiche tous les samedis, du 15 juillet au 12 août. C’est Jorge Martinez qui inaugurera la saison avec le spectacle Supernova, titre de son plus récent album. Les arts visuels ne seront pas en reste, puisque des œuvres extérieures de plusieurs artistes seront présentées dans les jardins. Pour en savoir davantage, visitez le www.jardins-lumieres.com.

Tourisme Québec offre un programme de soutien aux festivals et aux événements touristiques

Le ministère du Tourisme a ouvert récemment la période de dépôt des demandes au Programme de développement de l’industrie touristique – Aide financière aux festivals et aux événements touristiques, pour la saison hiver-printemps 2017-2018. Les promoteurs dont les festivals et les événements auront lieu entre le 1er novembre 2017 et le 30 avril 2018 peuvent déposer une demande par l’entremise du site web du ministère du Tourisme, et ce, jusqu’au 9 juin prochain.

logo_tourisme

Activités d’animation dans les bibliothèques de la MRC de Drummond

La MRC de Drummond offre un important programme d’animation culturelle dans les bibliothèques municipales. Il est financé en parts égales par la MRC et par le ministère de la Culture et des Communications. À venir :

Bibliothèque de

Saint-Félix-de-Kingsey

Réveille le montre qui sommeille en toi (enfants)

Flaflam Studio

1er juin, à 13 h

819 848-2807

 

Les trois petits cochons… (enfants)

Brigitte Beaudoin

20 juin, à 13 h 30

819 396-2332

 

Bibliothèque de

Saint-Eugène

Le renard du Bic (enfants)

Carl Rocheleau

10 juin, à 10 h

819 396-2332

Programme de formation continue de Culture Centre-du-Québec

Culture Centre-du-Québec propose une série d’activités de formation afin de mieux outiller le milieu culturel centricois. Voici un aperçu des activités prévues prochainement :

 

Soyez chef d’orchestre : maîtriser les défis de la conciliation travail-vie personnelle des artistes, le 24 mai à la salle du conseil municipal de Nicolet ;

 

Vendre et coordonner son projet d’art public, le 2 juin à Culture Centre-du-Québec à Bécancour ;

 

Les marchés de l’art, le 7 juin chez Atoll à Victoriaville ;

 

Y a-t-il un capitaine à la barre ? La gouvernance des organismes artistiques et culturels, le 20 juin à Culture Centre-du-Québec à Bécancour.

 

Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Slider accueil 1-650xOrchestre

Des nouvelles de nos artistes

Ford_promotionBox

Trois jeunes artistes drummondvillois participent au concours L’Étoile montante de Ford qui, selon le nombre de votes obtenus, pourrait leur permettre de se produire en spectacle dans le cadre des Francofolies de Montréal. Il s’agit des chanteuses Allyson Pétrin et Andy St-Louis ainsi que du slameur Jean-Michel Fontaine. Pour voter, cliquez ici.

Martinique_AL_cegepdrummond

Émy Fontaine, Stéphanie Fontaine, Lisa Riendeau et Marie-Soleil St-Yves, toutes étudiantes en Arts, lettres et communication, profil Multidisciplinaire, au Cégep de Drummondville, ont participé à un voyage culturel en Martinique au mois de mars dernier. Elles ont posé leur regard sur différents sujets tels que le théâtre martiniquais et la place des femmes dans l’industrie musicale locale.

34_ddescoteaux

La poète Diane Descôteaux a remporté récemment différents prix pour ses créations. Elle a décroché le premier Prix du poème court et haïku ainsi que le premier Prix de la francophonie au concours Europoésie 2017. Elle a également obtenu le second Prix au concours revista HAIKU, à Bucarest en Roumanie, pour un de ses poèmes.

SOT_gagnants2017_cegepdrummond

Trois étudiants du Cégep de Drummondville ont remporté le Prix du design lors de la 25e finale nationale du concours intercollégial Science on tourne. Il s’agit d’Alexandre Côté, d’Anthony Gosselin et de Cédric Pezzani.

genevieve_guilbault_1

L’auteure de roman jeunesse drummondvilloise Geneviève Guilbault a fait l’objet d’un bel article dans la section Les livres de l’été du cahier week-end du Journal de Montréal et du Journal de Québec, au début du mois de mai.

YFE

Le groupe drummondvillois Your Favorite Enemies a vu le vidéoclip de sa chanson One Step Away sélectionné pour ouvrir la première édition du Berlin Music Video Awards, en Allemagne.

Image patrimoine

Histoire et patrimoine dans nos municipalités

La MRC de Drummond, en collaboration avec la Société d’histoire de Drummond, vous propose des chroniques historiques relatives à différents sujets touchant l’histoire et le patrimoine local. Dans ce numéro, on parle de la Dominion Silk.

 

Dominion Silk. Histoire de soie… ou la mémoire ouvrière et le patrimoine industriel

Par Élaine Bérubé, archiviste

Le 24 septembre dernier, un feu d’une rare intensité a fait rage à l’ancienne usine de textile Fortissimo, rue Heriot, dans un bâtiment presque centenaire. C’était le troisième incendie en quelques mois seulement et, cette fois, il ne reste que des ruines de la chaufferie et de l’atelier d’usinage d’origine. Alors que les négociations et les débats sur l’avenir du site, à l’abandon depuis 2010, se poursuivent, les récents événements ne peuvent pour autant nous laisser indifférents. Il nous a donc semblé pertinent de se pencher sur la question de la conservation de notre patrimoine industriel et d’apporter une réflexion tantôt historique, tantôt anthropologique sur la mémoire ouvrière. Nous ne prétendons pas connaître parfaitement l’histoire de ce site puisqu’encore aucun document d’archives ne nous est parvenu, mais les quelques témoignages, articles de presse et photographies anciennes permettent néanmoins une première analyse assez convaincante.

La notion de patrimoine industriel émerge avec l’ère de la désindustrialisation. Avec la crise économique des années 1980 et la concurrence étrangère féroce, plusieurs entreprises sont condamnées à fermer leurs portes. Le nouvel intérêt lié au vieillissement des structures industrielles et manufacturières, qui représentent la force de production des 19e et 20e siècles, fait que certains édifices sont alors définis comme des emblèmes ou des vestiges d’une identité disparue ; c’est la patrimonialisation. Un peu partout, les villes font face à ce défi qu’amène la désindustrialisation. Après une période de démolitions faites dans un esprit de rénovation urbaine et de modernisation, on opte aujourd’hui davantage pour la requalification, le recyclage et l’intégration afin de valoriser ce nouveau type de patrimoine. Parce qu’au-delà des bâtiments, de la machinerie et des outils laissés au passé, il y a l’histoire ouvrière, les savoir-faire, les souvenirs, l’imaginaire même, qui forment l’ensemble du patrimoine industriel.

 

Le site qui nous intéresse a d’abord été occupé par les Forges McDougall de 1880 à 1911. On y produisait du fer à partir de la limonite extraite de l’autre côté de la rivière. Il s’agissait des premiers pas de l’industrialisation de la ville et les seuls témoins physiques de ces activités sont probablement laissés aux archéologues. La phase suivante d’occupation sera concentrée sur le textile, moteur principal du développement économique de Drummondville après la Première Guerre mondiale (1914-1918). De 1923 à 1972, l’usine sera exploitée par Dominion Silk Dyeing and Finishing Company, Dominion Dyeing and Printing Company, Consoltex et, enfin, Flocage Fortissimo. Les difficultés économiques et la concurrence mondiale auront finalement raison de toutes ces entreprises.

Malgré des extensions qui ont multiplié les constructions dans cet espace industriel, l’architecture des bâtiments d’origine a été conservée, du moins elle l’était jusqu’à tout récemment. La Dominion Silk représente une période de transition dans le style architectural industriel. Des bâtiments rectangulaires à deux étages ou plus, avec charpente en gros bois d’œuvre reposant sur des murs porteurs en maçonnerie avec des ouvertures à dimension limitée, on passe à des bâtiments de très grande superficie avec des éléments structuraux en acier qui permettent de grandes ouvertures.

 

Une autre caractéristique architecturale marquante du début du 20e siècle est la toiture en dents de scie ou de type shed. Elle est représentative de la révolution industrielle. Alors que l’éclairage électrique est encore rare, cette fenestration au toit donne un maximum de luminosité dans les ateliers en plus d’une excellente résistance au vent et aux intempéries. C’est aussi le premier shed construit à Drummondville.

 

En 1922, William S. Gall, de la National Silk Dyeing Company, de Paterson au New Jersey, vient superviser la construction et la mise en opération d’un nouveau complexe industriel à Drummondville. Cette usine, de 80 000 pieds carrés, doit être exploitée par la filiale Dominion Silk Dyeing and Finishing Company Limited. Les activités de teinture de la soie naturelle et artificielle, à l’écheveau et à la pièce, débutent à Drummondville en janvier 1923.

Située aux abords de la rivière Saint-François, l’usine bénéficie d’un bon pouvoir électrique ainsi que d’eau en quantité suffisante pour ses activités de traitement des tissus. L’entreprise prend rapidement de l’expansion et une compagnie sœur vient s’installer à proximité en 1929 : la Dominion Silk Printing Company Limited, qui, comme son nom l’indique, imprime les soieries. Les deux compagnies associées sont reliées physiquement par un passage couvert. C’est M. Gall qui en assure aussi le bon fonctionnement jusqu’à sa retraite en 1951. Elles fusionnent ensuite en 1955 sous le nom de Dominion Dyeing and Printing Company Limited, après le transfert de propriété à une puissante entreprise anglaise, The Bradford Dyers’ Association Limited. La compagnie consolide alors tous ses intérêts canadiens à Drummondville, puis rénove et modernise l’usine. En plus de la teinture et de l’imprimerie de la soie et de la viscose, on y ajoute la teinture de la laine grâce à la machinerie ultramoderne déménagée de Montréal et de l’Ontario, ce qui assure le maintien de la main-d’œuvre.

 

À partir des années 1950, la teinturerie, comme l’industrie du textile en général, connaît un important ralentissement dû aux importations massives. Si, en 1940, la Dominion Silk emploie environ 400 personnes, ils ne sont plus que 225 employés 15 ans plus tard. D’autres mises à pied importantes se produisent durant les années 1960. Puis, l’espoir est encore permis lorsque Consolidated Textile Mills achète le complexe industriel en 1972. Les installations sont agrandies de nouveau pour répondre aux besoins de la compagnie qui se spécialise dans la vente de tissus synthétiques. En 1992, Consoltex vend ses actifs à Flocage Fortissimo, qui met fin à ses activités, à son tour, en 2010.

De l’usine au patrimoine

L’homme a parfois la mémoire courte. Le textile a laissé des marques dans le paysage drummondvillois et fait maintenant partie du passé. Aujourd’hui, on performe davantage dans le secteur tertiaire, mais il est important de conserver des témoins de la phase d’industrialisation qu’a vécue Drummondville.

 

Le premier quartier industriel s’est développé à proximité du centre-ville, là où l’eau et l’électricité étaient accessibles. Dans moins d’un kilomètre carré, La Dominion Silk, la Dominion Textile, la Celanese, la Butterfly Hosiery, la Louis Rossel et d’autres entreprises plus petites ont donné de l’emploi à la majorité des familles drummondvilloises pendant plus de 50 ans. En 1930, le secteur du textile emploie quelque 3000 ouvriers, soit 90 % de la main-d’œuvre industrielle de la ville. Les quartiers ouvriers se sont construits autour de ces grandes entreprises. C’était le cœur fourmillant de Drummondville.

 

Au-delà des critères esthétiques, ce vaste patrimoine industriel est un instrument d’identité collective et de valorisation culturelle. Pour l’enrichir davantage, nous sommes toujours à la recherche des témoignages d’hommes et de femmes qui ont travaillé dans ces usines. Ce sont ces gens qui ont donné à Drummondville le dynamisme qu’on lui connaît et ils peuvent encore participer à la conciliation entre patrimoine industriel et mémoire ouvrière. Une meilleure lisibilité de notre paysage urbain n’aura que des effets positifs et peut-être pourrons-nous développer le tourisme industriel avec cet héritage.

Pour en savoir davantage sur le patrimoine de la MRC de Drummond, il suffit de consulter le www.patrimoinedrummond.ca.

admin-ajaxAdendart
Maison des arts Desjardins Drummondville

19 mai

Pierre Hébert

« Le goût du risque »

Humour, à 20 h

20 mai

Alex Nevsky

Chanson, à 20 h

21 mai

École de danse Any Levasseur

« #journalintime »

Danse, à 19 h

24 mai

Safia Nolin

« Limoilou »

Chanson, à 20 h

25 mai

Derrick Frenette

« Esquisse »

Humour, à 20 h

26 mai

Dream, les légendes

Chanson, à 20 h

27 mai

Louis-Josée Houde

« Spectacle surprise du 50e »

Humour, à 20 h

27 mai

Brigitte Boisjoli et David Thibault

« Sur la route du Tennessee »

Chanson, à 20 h

28 mai

Chœur Bella Voce

« Promenade européenne »

Chanson, à 15 h

31 mai,

1, 2 juin

École secondaire Jean-Raimbault

« Et ils créèrent la danse ! »

Danse, à 19 h

3 juin

Stéphanie Saint-Jean

Chanson, à 20 h

9 juin

Julien Clerc

« La tournée piano »

Chanson, à 20 h

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5412

www.artsdrummondville.com

La Sainte Paix

19 mai

Jacobus

« Le retour de Jacobus »

Chanson, à 22 h

20 mai

Rose Garage

« Lancement d’un EP »

Chanson, à 17 h

26 mai

The Planet Smashers

Chanson, à 21 h

27 mai

Pascal Allard

« Rentrée drummondvilloise »

Lancement d’album, à 20 h

224, rue Heriot

Drummondville

819 850-4474

www.saintepaix.com

Pub Heriot

19 mai

Yvon Krevé, GunDei

Musique, à 22 h

20 mai

Velvet Black

Musique, à 21 h

2, 3 juin

Groupes variés

« Drummond Terreur Fest »

Musique, à 20 h 30

335, rue Heriot

Drummondville

819 850-0199

www.lepointdevente.com

Atelier Blanc

20 mai

Atelier de modèle vivant

Arts visuels

Inscription obligatoire

631, rang 7

L’Avenir

819 394-2251

www.pascalearchambault.com

Salle Le Royal

20 mai

Sylvain Marcotte

« Tableaux de voyage »

Musique, à 20 h

2 juin

Mike Ward, Marko Métivier

« Spectacle-bénéfice »

Humour, à 20 h

284, rue Saint-Marcel

Drummondville

819 474-7350

Page Facebook

Librairie Tourne la page

20, 21 mai

Mégavente de livres usagés

Littérature

412, rue Lindsay

Drummondville

819 461-8553

Atelier de Christian Parenteau

20, 21, 22 mai

Christian Parenteau

« Expo printanière »

Métiers d’art, poésie, etc.

230, rue David

Saint-Lucien

819 397-2502

www.mosaiquecri.com

Galerie d’art Desjardins

Jusqu’au 11 juin

Finissants en arts visuels du Cégep

« Interiora »

Médiums variés

Vernissage : 20 mai, à 14 h

175, rue Ringuet

Drummondville

819 477-5518, poste 225

www.artsdrummondville.com

Parc Sainte-Thérèse

26, 27 mai

Regroupement interculturel de Drummond

« Fête de la diversité culturelle »

Artistes variés

10, 11 juin

Central Pop

Artistes et artisans variés

746, boulevard Mercure

Drummondville

Salle Georges-Dor

27 mai

Ensemble folklorique Mackinaw

« Passe »

Danse, à 19 h 30

3, 10 juin

Productions Alfred

« Mamma Mia »

Comédie musicale, à 14 h

960, rue Saint-Georges

Drummondville

www.cegepdrummond.ca

AXART

Jusqu’au

28 mai

Ljubomir Ivankovic

« Dessins »

 

Jusqu’au

28 mai

Membres de la Coop Axart

« Exposition collective »

Médiums variés

1 juin au 2 juillet

Pascale Doucet

« La langue des oiseaux »

Peinture

Vernissage : 1er juin, à 17 h

219, rue Heriot

Drummondville

819 477-0278

www.axart.ca

Maison de la culture de L’Avenir

3 juin

Tendance Alcoolique

« Hommage à Johnny Cash »

Chanson, à 20 h

624, rue Principale

L’Avenir

819 469-1614

www.maisondelaculturedelavenir.com

Galerie mp tresart

8 juin

Louis-David Bibeau

« L’art de s’exprimer »

Atelier, à 13 h

14 juin

Line Blouin

« L’art de dialoguer avec son intérieur »

Atelier, à 13 h

Jusqu’au

30 juin

Exposition collective

« Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense – Picasso »

Peinture, sculpture, photographie, mosaïque

220, rue de l’Hôtel-de-Ville (route 116)

Durham-Sud

819 858-2177

www.galeriemptresart.com

La Caisse, espace collaboratif

Jusqu’au 15 juin

Hélène Courchesne et Hélène Smith

Peinture, pastel

180, rue Saint-Damase

Drummondville

819 870-3030

www.lacaisse.net

Musée populaire de la photographie

Jusqu’au

30 juin

Chantal Bellefeuille

« Passages »

Photographie

Jusqu’au

30 juin

Sandra Des Trois Maisons

« Portes à portes »

Photographie

Vernissage :  3 juin, à 13 h

217, rue Brock

Drummondville

819 474-5782

www.museedelaphoto.info

Espace-galerie

Jusqu’au 15 septembre

Étudiants du Cégep

« Casse-tête existentiel »

Peinture, technique mixte

 

960, rue Saint-Georges

Drummondville

www.cegepdrummond.ca

Les cinémas RGFM

RGFM : 755, rue Hains

Capitol : 253, rue Lindsay

Drummondville

www.cinemasrgfm.com

Logo-bas

Publié par la MRC de Drummond
436, rue Lindsay, Drummondville (Québec)  J2B 1G6
819 477-2230, poste 111      culturel@mrcdrummond.qc.ca

Avec l’appui financier du ministère de la Culture
et des Communications du Québec

Responsable du contenu : Jocelyn Proulx
Mise en page : Jocelyn Proulx
Collaboration : Jean Dufresne

La reproduction du contenu de ce bulletin est autorisée avec mention de la source.

Transmettre une information ou un commentaire

Consulter les bulletins archivés